En septembre 2023, une copropriété niçoise a mis en demeure la boutique de Claude Smaniotto, un traiteur dont les installations n'étaient pas aux normes.
Excédés par les odeurs des oignons présents sur les pissaladières, ils ont contraint le professionnel à changer de spécialité culinaire.
Plus de 4000 personnes ont signé en quelques semaines une pétition pour lui venir en aide.

Qui aurait cru qu'une pissaladière pourrait provoquer un conflit de voisinage ? La tarte salée, riche en anchois et en oignons, est très populaire dans la cité azuréenne. Pourtant, les voisins d'une copropriété se sont ligués contre un traiteur qui les cuisinait au pied de leur immeuble, dans un commerce réputé du quartier de la Libération, à Nice.

Une odeur insupportable pour le voisinage

"Je ne pouvais pas ouvrir les fenêtres", témoigne Michel, un riverain confronté aux effluves d'oignons frits. Claude Smaniotto, traiteur réputé du quartier, explique dans la vidéo en tête de cet article que la source de la discorde se situe au niveau de la bouche d'aération, qui donne directement sur l'extérieur, au pied du bâtiment. C'est par là que les odeurs s'échappent et incommodent les habitants à proximité.

En septembre 2023, après des années à cuisiner des pissaladières, Claude est contraint de changer son organisation. Ses locaux n'étant pas aux normes, une mise en demeure lui interdit dorénavant de confectionner des plats chauds odorants. Après avoir cherché à délocaliser sans succès sa production, l'entrepreneur a dû renoncer à ses tartes. Il s'est aujourd'hui spécialisé dans la vente de pans-bagnats et privilégie les spécialités froides, même s'il est contraint d'importer une bonne partie de ses produits.

Une pétition pour sauver les pissaladières

Ce changement agace malgré tout de nombreux niçois, fiers de leurs plats typiques. "On oblige quelqu'un à ne pas faire de pissaladière à cause des odeurs, c'est aberrant", témoigne auprès de TF1 une riveraine. Pour venir en aide aux pissaladières, une pétition circule à Nice et a déjà récolté plus de 4000 signatures en quelques semaines. 


Axel JUIN

Tout
TF1 Info