SOLIDARITÉ - Certaines familles dans le besoin n’ont pas les moyens d’acheter des cadeaux pour leurs proches à Noël. Alors, deux amies vendéennes ont eu l’idée de créer les calendriers de l’Avent inversés : des colis de 24 petits cadeaux offerts à des inconnus.

Cléa prépare une jolie surprise pour Noël. Elle remplit une boîte de petits cadeaux personnels pour l’offrir à une autre jeune fille qu’elle ne connaît pas. Avec ses grands-parents, elle fait des calendriers inversés : des colis de 24 cadeaux trouvés chez eux et destinés à des personnes dans le besoin. "On essaye de récupérer tout ce qui est vêtements, accessoires, produits d’hygiène, etc,.. de manière à faire des heureux", explique le grand-père. 

Sur le paquet, des étiquettes indiquent le profil des destinataires : enfants, adultes et même animaux. "Je suis heureuse pour tous les animaux et toutes les personnes et encore plus pour les enfants. C’est toujours bien d’avoir un cadeau, surtout au moment de Noël", affirme la grand-mère. Une fois emballés, les colis doivent être livrés dans un point de collecte. 

L'un d'eux est l'institut de beauté de Jessica, où se trouve déjà une montagne de cadeaux. "C’est important parce que je pense qu’on peut tous être à un moment dans le besoin et effectivement, ce serait sympa qu’on le fasse pour moi si je ne pouvais pas avoir un Noël chaleureux", témoigne-t-elle dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

L’opération se terminera le 17 décembre

À l’origine de cette initiative, Julie et Cynthia, deux amies vendéennes bénévoles, qui ont su mobiliser autour d’elles. "Ça fait plaisir et puis on voit que c’est fait avec soin et amour", remarque Julie. "C’est exactement ce qu’on attendait. Pas forcément dans ce volume-là, mais c’est génial. Ça veut dire que le monde d’aujourd’hui - et qu'on va créer demain - est solidaire", ajoute Cynthia. 

Les colis sont ensuite redistribués par des associations locales qui saluent cette aide bienvenue avant les fêtes. "La période de Noël peut être une période plus angoissante. Est-ce qu’on va avoir un cadeau pour les enfants ? Est-ce que nous-même, quand on est un peu isolé, on va recevoir un cadeau de quelqu’un ?", se demande la bénévole d’une association. 

Certains bénéficiaires auront certainement du mal à attendre Noël. Les dons sont toujours les bienvenus jusqu’au 17 décembre, date de fin de l’opération. 


Léa Tintillier | Reportage M. Giraud, K. Moreau

Tout
TF1 Info