Le 13H

VIDÉO - Circulation : à Lourdes, on ne sait plus à quel sens se vouer !

par La rédaction de TF1info | Reportage P. Michel, F. Guinle
Publié le 17 octobre 2022 à 16h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans une partie des rues de Lourdes, le sens de circulation change tous les quinze jours.
Une idée conçue pour les commerçants, mais qui complique la vie des automobilistes.
Le 13H de TF1 a tenté l'expérience.

Ce lundi matin, une équipe de TF1 prend la direction du sanctuaire de Lourdes (Hautes-Pyrénées). Le GPS est programmé, les voilà partis pour la grotte de Massabielle. Mais à l'approche du site, un panneau signale que l'accès est interdit. "Tous les 15 du mois, le sens change de côté. Une fois vous pouvez monter, une fois vous pouvez descendre", précise un riverain. 

Et c'est François qui est chargé d'inverser tous les panneaux. "On est à peu près dans les 130 ou 140 panneaux tous les quinze jours. Sans compter les temporaires qu'on met parfois." Une tâche qui lui prend à peu près "3h, 3h et demi", ajoute-t-il. 

"On est perdus"

Ce plan de circulation plutôt original est une sorte de tradition très ancienne. Il a été conçu pour que tous les commerçants profitent du flux de visiteurs qui se rendent au sanctuaire. Claudine Aubert est la présidente des commerçants de Lourdes. Le boulevard qui passe devant sa boutique change de sens deux fois par mois, de quoi rendre fous ses clients. "Neuf fois sur dix, ils ont le GPS dans la voiture. Et c'est ça qui désoriente cette clientèle. Et certains s'en vont", indique-t-elle.

Nos journalistes, eux aussi, ont tourné en rond dans les petites rues de Lourdes. "On est perdus", finira même par reconnaitre l'un d'eux, avant de se retrouver face à une voiture qui s'était engagée sur un sens interdit. 

Lire aussi

Pour ne pas avoir à subir la mauvaise humeur de clients agacés par leur GPS et déboussolés, un hôtelier de la ville a carrément filmé le meilleur itinéraire. "J'ai pris mon scooter, j'ai mis une caméra dessus et j'ai fait le chemin que font les clients pour leur montrer le plus efficace", explique Philippe Cabarry, dans le reportage en tête de cet article.

De son côté, Thierry Lavit, le nouveau maire de Lourdes, a lancé une grande réflexion sur le plan de circulation afin d'adapter sa ville à de nouvelles pratiques. "Aujourd'hui, on voit bien que la clientèle individuelle est en nette augmentation. Les GPS ont du mal à s'adapter, donc il faudra qu'il y ait une réflexion globale avec tous les acteurs locaux", indique l'édile.

Après concertation, toutes les options seront possibles, y compris de mettre un terme à cette vieille tradition du panneau interchangeable.


La rédaction de TF1info | Reportage P. Michel, F. Guinle

Tout
TF1 Info