À cause des incendies, de nombreux touristes ont annulé leur venue, mais cela ne veut pas dire que la saison touristique sera forcément mauvaise. D'ailleurs, certains vacanciers sont déjà en train de revenir.

Franck Avice garde en mémoire le panache de fumée, visible depuis son camping situé dans la commune voisine. Les flammes ne sont jamais arrivées jusqu'à Gujan-Mestrac (Gironde), et pourtant, elles ont fait fuir les vacanciers. Sur les 108 emplacements du camping, seuls 60 sont aujourd'hui occupés.

Même constat dans la boutique de Sylvain Presti. Ce gérant n'a loué que 76 vélos sur les 400 qu'il possède. "On n'a plus de réservations pour le mois de juillet et août. On a eu surtout une dizaine d'annulations", affirme-t-il. Une perte chiffrée à 20 000 euros soit le prix de ses nouveaux vélos jaunes, achetés quelques mois plus tôt.

Sur le bassin d'Arcachon, l'activité touristique a baissé de 40% depuis les incendies. Pour soutenir la région, quelques vacanciers ont décidé de rester coûte que coûte. Alors pour le gérant de ce bateau, les réservations reprennent depuis ce week-end. Rien que ce lundi, il a reçu plus de 35 appels pour des excursions contre moins de cinq par jour la semaine dernière. Pour sauver la saison touristique, une campagne de publicité est même lancée sur les médias par les élus du bassin d'Arcachon.

TF1 | Reportage M. Debut, L. Lassalle


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info