VIDÉO - Finistère : le mystère des dix cratères des monts d'Arrée

par L.T. | Reportage TF1 : Chloé Ebrel, Médéric Pirckher, Julien Denniel
Publié le 8 mars 2023 à 16h43, mis à jour le 9 mars 2023 à 11h59

Source : JT 13h Semaine

En Bretagne, d’étranges cratères sont réapparus sur les monts d’Arrée après les incendies de cet été : dix trous d'une dizaine de mètres de large sur deux de profondeur.
Une découverte qui intrigue dans cette terre de légendes, même si une hypothèse tient la corde pour l'expliquer.

Au milieu de la lande calcinée on aperçoit d’étranges cratères qu’on avait presque oubliés. Ils sont à nouveau visibles depuis les incendies de l’été dernier sur ces hauteurs des monts d'Arrée (Finistère). Mais quelle est leur origine ? "L’environnement est assez plat. De trouver ces cratères plus ou moins à équidistance les uns des autres, ça interroge", affirme un promeneur. "Ce qui est étrange, c’est qu’ils sont alignés quand même. C’est curieux. C’est difficilement explicable", poursuit une retraitée. 

Les flammes qui ont ravagé les monts d’Arrée en juillet dernier ont mis à nu ces dix cratères auparavant enfouis sous la végétation. Ils sont maintenant accessibles à pied, et attirent les curieux. Mais retrouver leur trace prend vite des allures de chasse au trésor. "Super ! Ça vaut le coup quand même. Deux heure et demie qu’on a cherché, mais on les a trouvés. De toute façon, je ne les aurais pas trouvés aujourd’hui, je serai revenue une autre fois", sourit une femme. "Ils sont grands, mais il faut vraiment s’approcher. Ils sont cachés", ajoute un homme. 

Bombes de la Seconde Guerre ou légende bretonne ?

La découverte intrigue, surtout ici, au cœur de ces landes bien connues des Bretons. "Les monts d’Arrée, c’est une terre de légendes. On peut imaginer plein de choses", rit un badaud. Alors, pour tenter de résoudre l’énigme, Bernard et son frère ont tout prévu : jumelles autour du cou, cartes, sans oublier le mètre. "L’écart d’axe en axe mesure pareil à peu près. C’est quand même incroyable qu’ils tombent exactement à la même distance. C’est un mystère", affirme Bernard. 

Tout est parti d’une carte de 1950 retrouvée par Jean-Noël Ballot, naturaliste. Les trous y sont déjà visibles. Pour lui, aucun doute, il s’agirait de bombes larguées pendant la Seconde Guerre mondiale. "Les aviateurs américains qui bombardaient des villes comme Brest à l’époque, s’ils n’arrivaient pas à lâcher leurs bombes, ils ne voulaient pas rentrer avec, de peur d’être atteints par des tirs et surtout afin de s’alléger pour pouvoir rentrer en Angleterre à leur base. Donc, ils les lâchaient dans des zones désertiques", explique-t-il. 

Si cette hypothèse semble la plus probable, la piste des légendes bretonnes n’est toujours pas écartée. 


L.T. | Reportage TF1 : Chloé Ebrel, Médéric Pirckher, Julien Denniel

Tout
TF1 Info