Cette année, la chaleur a fait mûrir précocement les fruits et les légumes. C'est le cas de la pomme, qu'on trouve déjà sur les marchés.

Dans les vergers du Tarn-et-Garonne, les saisonniers s'activent et les caisses se remplissent. Cette année, la récolte des pommes a débuté avec quinze jours d'avance. Les fortes chaleurs ont fait mûrir le fruit très vite. "On est dans les années les plus précoces que j'ai connues", confie Christophe Bellox, producteur de pommes. Certaines pommes sont même déjà trop mûres. Elles se fondent et se conservent moins longtemps.

Autre conséquence de la chaleur et de la sécheresse : les fruits tombent au sol. Alors pour éviter les pertes, il faut cueillir le plus vite possible et adapter les horaires : "on augmente nos temps de travail par jour parce que la cadence, on ne peut pas forcément demander aux gens beaucoup plus parce qu'après, on perd en qualité".

Les Gala ont un peu moins rougi, mais la chaleur et le soleil ont un avantage : les pommes sont beaucoup plus goûteuses et sucrées cette année. Au marché de Lafrançaise, les clients se réjouissent. Ils sont nombreux à vouloir les déguster. La récolte, elle, va se poursuivre jusqu'à fin novembre.

TF1 | Reportage M. Chaize, M. Larradet


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info