Au cœur des régions

VIDÉO - "On n'en peut plus" : ce village voit passer 1000 camions chaque jour

TF1 | Reportage Manon Monnier, R. Hellec
Publié le 19 mai 2022 à 10h18
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les habitants du village de Pas-de-Jeu, dans les Deux-Sèvres, n'en peuvent plus de voir passer 1000 camions chaque jour.
La raison ? Certains transporteurs demandent à leurs chauffeurs d'éviter les péages pour faire des économies.

Les 380 habitants du village de Pas-de-Jeu (Deux-Sèvres) sont exaspérés. En tout, 1000 camions traversent quotidiennement leur commune et ils font parfois de gros dégâts sur les habitations. "La plupart du temps, en reculant, ils éraflent les murs des maisons. Ils abîment les rebords des toitures. C'est aussi un problème de sécurité pour les enfants", détaille Marie-Antoinette Dain. "C'est incessant, on a du mal à supporter", confie une autre riverain, tandis qu'une voisine pointe des "accidents qui arrivent régulièrement"

Les routes de campagne pour éviter les péages

Les raisons d'un tel trafic ? La fin du fret ferroviaire dans la région et, plus récemment, la hausse des prix du carburant. Les transporteurs veulent éviter les péages et privilégient les routes de campagne. La mairie n'a donc plus le choix. "Là, c'est trop, stop ! On n'en peut plus", confie Maryline Gelée, maire de Pas-de-Jeu. "Mon seul recours aujourd'hui, c'est de prendre un arrêté d'interdiction des poids lourds."

Si rien n'est fait, d'ici à quelques semaines, une déviation devrait même augmenter le trafic routier. Si la situation n'évolue pas, les habitants du village sont prêts à des actions de ralentissement, voire de blocage de cette route qui relie l'ouest du pays à la ville de Tours (Indre-et-Loire).


TF1 | Reportage Manon Monnier, R. Hellec

Tout
TF1 Info