Fermetures de boutiques en série : comment faire revivre les centres-villes ?

par La rédaction de TF1 | Reportage Marion Fiat, Charles Yzerman
Publié le 28 mars 2023 à 12h12, mis à jour le 28 mars 2023 à 12h27

Source : JT 20h Semaine

Ces derniers mois, des enseignes d'habillement ont fermé les unes après les autres.
Ces magasins faisaient partie du paysage des centres-villes.
Comment revitaliser ces quartiers, autrefois si fréquentés ?

Les promenades dans les rues piétonnes de Lille sont devenues bien tristes. Car sur une soixantaine de boutiques, quinze ont fermé en quelques années. Toutes sont des enseignes de prêt-à-porter qui quittent leurs locaux. Comme Zara, Brice ou encore Camaïeu, fermé définitivement. Avec le risque de provoquer un effet domino.

De nouvelles enseignes apparaissent et ce sont presque exclusivement de la restauration. Des fast-foods, bubble tea, ou encore un tout nouveau concept qui est la Grand Scène, où se trouvaient les Galeries Lafayette. Ce sont une dizaine de restaurants, des concerts, des événements, 60 emplois créés et 2000 personnes qui viennent ici chaque jour. 

Mais certains locaux commerciaux restent désespérément vides. Dans une rue, les loyers sont à près de 2000 euros le mètre carré, c’est rédhibitoire.

À Douai, de grandes enseignes ont également dû quitter la ville. Pour éviter que les locaux restent vides, la mairie a acheté une dizaine de bâtiments pour les louer aux commerçants. Isabelle Chatelain, commerçante, tient deux boutiques dont l’une appartient à la mairie. Le loyer est nettement moins cher. Dans un ancien Camaïeu, l'agglomération a décidé d'installer l’office du tourisme. Le but étant d'éviter à tout prix les espaces vides.


La rédaction de TF1 | Reportage Marion Fiat, Charles Yzerman

Tout
TF1 Info