Dans nos régions, on sauve nos commerces.
Et parfois, cela passe par une cagnotte.
Le 13H de TF1 est allé à la rencontre de plusieurs de ces commerçants sauvés grâce à la générosité de leurs clients.

Cette diviseuse à pain, c'est grâce à l'aide de ses clients de Bretignolles-sur-mer (Vendée) que le boulanger Kévin Sciessere a pu se l'offrir. Seul derrière son four, il ne pouvait plus faire face à la hausse de sa clientèle l'été. "Si je voulais poursuivre, il fallait que je puisse investir dans cette machine. Je n'aurais pas pu faire une saison comme j'ai fait, si je ne l'avais pas eu", confie-t-il au micro de TF1. Pour l'acheter, il lui fallait au moins 4000 euros, une somme trop conséquente pour lui. 

Alors, au lieu d'emprunter à la banque, il a lancé une cagnotte en ligne. Ses clients ont répondu présents, Thérèse a donné 100 euros. "On avait peur qu'il disparaisse de Bretignolles-sur-mer donc on a aidé", lance-t-elle. "C'était pour le soulager dans son travail parce qu'il ne peut pas embaucher. C'était pour sauver la boutique", explique un autre donateur. Au total, le boulanger a reçu 5000 euros et a créé une relation à part avec ses clients. "Avoir le côté participatif, ça permet de garder le contact. C'est du lien. Ça me permet de voir du monde et je ne vais pas faire mon grizzly au fond de ma caverne !", plaisante Kévin.

Dans ce cinéma de campagne de Héric (Loire-Atlantique), on n'était pas loin de l'écran noir. Et là encore, c'est cagnotte qui a fait rejaillir la lueur d'espoir. En moins de 15 jours, elle a redonné le sourire au patron. "On est à plus de 530 participants et presque 28.000 euros de dons sur le site", se réjouit David Batard, le directeur du cinéma Le Gén'éric. 

Si le cinéma a besoin d'aide, c'est à cause du prix de l'énergie. La cagnotte va permettre de couvrir ses factures, mais pas pour très longtemps. "Ça nous permet de passer l'été donc les mois de juillet et août et voir jusqu'à fin septembre. Maintenant, il faut trouver des solutions plus pérennes pour la suite", explique David Batard. Des discussions sont en cours avec les collectivités locales, car le soutien des près de 600 donateurs a eu le mérite de rappeler que les habitants sont plus que jamais prêts à soutenir leur cinéma.


AL | Reportage TF1 : Kevin Gaignoux, Ophélie Perroux

Tout
TF1 Info