Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Lait de chaux : la recette pour faire baisser la température sur les routes

M.D. | Reportage TF1 Manon Monnier
Publié le 2 août 2022 à 10h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plusieurs départements, dont l'Ille-et-Vilaine, expérimentent une nouvelle technique d'épandage des routes, avec du lait de chaux.
Cet enduit naturel, qui doit son nom à sa couleur blanchâtre, permet de faire diminuer la température du bitume.

Si vous circulez ces jours-ci sur les routes d'Ille-et-Vilaine, vous avez peut-être remarqué cette substance blanchâtre à la surface de la chaussée. Depuis le mois de juin, les services départementaux en charge de la voirie répandent du lait de chaux sur les routes. Cet enduit naturel de couleur blanchâtre - d'où son nom - est fabriqué à partir d'un mélange d’eau et de chaux éteinte. Le but de l'opération ? Faire diminuer la température du bitume. 

"Le blanc du lait de chaux permet la réverbération de la chaleur. De ce fait, la bitume chauffe moins", explique Jean-Baptiste Lecornue, agent des routes d'Ille-et-Vilaine, dans la vidéo en tête de cet article. Avec les fortes chaleurs, "le bitume se ramollit et remonte en surface de la chaussée et donc, ensuite, on a des problématiques d’arrachement de bitume, qui va coller aux roues et créer des nids de poule", poursuit Thibault Lambert, chef adjoint du service travaux au Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

Entre la route encore noire à côté et celle traitée avec du lait de chaux, on a jusqu’à 15 degrés de différence

Baptise Lecornue, agent des routes d'Ille-et-Vilaine.

Le lait de chaux permet ainsi d'atténuer les dégradations des routes. La méthode est déjà utilisée en Saône-et-Loire depuis 2019. À l'Ouest du pays, en revanche, c’est une première. Et l’expérimentation menée depuis quelques semaines a déjà fait ses preuves. "Entre la route encore noire à côté et celle traitée avec du lait de chaux, on a jusqu’à 15 degrés de différence", reprend Baptiste Lecornue. Habituellement, les services départementaux utilisent des gravillons, mais ce procédé a pour effet de réduire l’adhérence des pneus sur la chaussée. Or, ce n’est pas le cas avec le lait de chaux. 

Lire aussi

Dans les villages autour de Tresbœuf, habitants et élus saluent cette initiative. "On voit bien la différence", confirme, au micro de TF1, une riveraine. Pour Laurence Roux, la maire de la commune, tout le monde y gagne. "Le fait de mettre en œuvre ce genre de méthode protège à la fois les routes, mais cela permet aussi d'apporter du confort thermique aux habitants", se réjouit l’édile. À l'issue de l'expérimentation, si le bilan final est positif, le département prévoit d'étendre le dispositif à toute l'Ille-et-Vilaine.


M.D. | Reportage TF1 Manon Monnier

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info