Au cœur des régions

Covid-19 : des mairies contraintes d'annuler leur repas de fêtes de Noël

TF1 | Reportage M. Chaize, R. Mislanghe
Publié le 25 novembre 2021 à 11h11
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

COVID-19 - Face à la reprise de l'épidémie, comme l'an dernier, des communes commencent à annuler les animations et les repas de fêtes. Au grand désespoir des premiers concernés.

À Bressols (Tarn-et-Garonne), la salle des fêtes restera vide pour Noël. Car la mairie vient d'annuler le traditionnel gouter entre les enfants de l'école et les personnes âgées. "Il y a une quinzaine de jours, on pensait pouvoir le faire, mais avec la recrudescence récente de la transmission du Covid-19, on s'est dit qu'on risquait d'exposer les enfants et les ainés", explique le maire, Jean-Louis Ibres, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Une décision prise à contrecœur, mais bien comprise.

"S'ils annulent à cause du Covid, c'est normal", confie ainsi une femme à TF1, dans la vidéo en tête de cet article. Un homme abonde : "Les enfants, en général, ne sont pas vaccinés, mais sont porteurs". Dans le département du Tarn-et-Garonne, le taux d'incidence est de 223 pour 100.000 habitants.

À la place du repas des fêtes, tous les aînés du village recevront un panier garni contenant du foie gras ou encore du canard à l'orange. Plus que des gourmandises, l'objectif est de maintenir un lien social dans ce contexte.

Lire aussi

Dans une commune située à une dizaine de kilomètres, c'est le repas de Noël qui est annulé. Ici aussi, il est remplacé par un panier garni. "C'est un cadeau de Noël qu'on est contents de recevoir", savoure d'ailleurs Paulette face à notre caméra.

Si certains l'attendent avec impatience, d'autres pensent que ce cadeau ne remplacera pas le rendez-vous annuel. Cette année, ils pensaient bien faire la fête ensemble. Or, seuls les événements en petit comité sont conservés. Tous ici se demandent pour combien de temps encore ?


TF1 | Reportage M. Chaize, R. Mislanghe

Tout
TF1 Info