Au cœur des régions

VIDÉO - "La situation devient difficile" : des agriculteurs du Tarn ont rallumé les feux de détresse

La rédaction de TF1 | Reportage : Pascal Michel et François Guinle
Publié le 26 novembre 2021 à 15h48
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

CRISE - Dans le Tarn, des agriculteurs ont allumé des feux de détresse dans leurs champs pour alerter face à la hausse du carburant, des engrais et de l'alimentation animale.

Dans la soirée du jeudi 25 novembre, des agriculteurs du Tarn se sont donné rendez-vous pour allumer de grands feux un peu partout dans le département pour dénoncer les contraintes administratives et économiques. Neuf bûchers pour exprimer leur colère : "Le feu, c'est un symbole de détresse", assure l'un d'eux dans le reportage en tête de cet article. "La situation devient tendue, difficile par rapport à nos charges". 

Parmi leurs griefs donc, les charges qui ont explosé ces derniers mois. Une hausse des prix inédite que les agriculteurs mettent sur le compte de la crise économique et de la spéculation sur les matières premières.

Une action la veille du Black friday

Bernard Palous, éleveur, a constaté, de son côté, une hausse de prix des aliments pour ses vaches ; cela représente 2 000 euros de plus rien que pour l'alimentation. Par conséquent, ses marges rétrécissent et son salaire plafonne. Bruno Madaule, lui, également sollicité dans notre reportage, est céréalier. Pour lui, c'est l'engrais qui est devenu inabordable. Résultat : les coûts de production s'envolent avec des conséquences qui pourraient être fatales. 

Lire aussi

Le choix de la date de cette action le 25 novembre n'a pas été choisi au hasard, il s'agit de la veille du Black Friday. La colère des agriculteurs pourrait être atténuée par l'application prochaine de la loi Egalim, passée le 30 octobre 2018, pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous. Une loi qui vise donc à rétablir l’équilibre des relations commerciales producteurs-grande distribution et permettra aux agriculteurs d'indexer leur prix de vente au coût de production.


La rédaction de TF1 | Reportage : Pascal Michel et François Guinle

Tout
TF1 Info