Le 20h

Cueillette de champignons : comment ne pas se tromper ?

Publié le 4 novembre 2021 à 20h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Plus de 700 intoxications ont été recensées en France depuis le mois de juillet, avec une tendance à la hausse ces dernières semaines. Mais comment s'y prendre ? Retrouvez quelques conseils qui vous permettront de profiter de vos cueillettes automnales en toute sécurité.

Quand la forêt de Loches (Indre-et-Loire) prend ses couleurs d'automne, il faut quitter les grandes allées forestières pour s'aventurer sous les chênes. Les champignons poussent dans les petites clairières bien humides. La cueillette est autorisée dans les forêts publiques, mais elle ne doit pas excéder cinq kilos par personne. Une affaire de patience pour repérer les cèpes au milieu des feuillages.

Pour Delphine Pérou, la cueillette "c'est le plaisir d'être en forêt, au milieu de la nature, des éléments, de pouvoir réfléchir, se balader, respirer et de tomber sur des choses merveilleuses comme des champignons". Les différentes variétés de bolets sont les plus faciles à identifier, mais par prudence, Delphine fait vérifier sa cueillette par un spécialiste. D'après cette habitante de Loches (Indre-et-Loire), c'est un moyen d'élargir ses connaissances et de connaître un peu mieux la forêt.

Ainsi, une fois son panier bien rempli, nous avons pris la direction de la pharmacie de Didier Raas. Ce pharmacien de Loches nous explique que l'important, c'est de" regarder la partie qui se trouve sous le chapeau". En effet, une même variété peut changer en quelques jours. Donc, il n'est pas question de se fier à une simple photo sur Internet. Et sans la pratique du terrain, on se trompe forcément, car on n'aura pas le champignon dans tous ses états.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info