Au cœur des régions

Grippe aviaire : les aigles de Rocamadour confinés après la mort de trois chouettes

TF1 | Reportage Perrine Mislanghe, François Guinle
Publié le 19 avril 2022 à 17h16
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le parc ornithologique de Rocamadour est fermé pendant trois semaines.
En cause : la présence de la grippe aviaire dans le département.
Les responsables des lieux font part de leur inquiétude.

Plus aucun rapace ne survole la cité de Rocamadour, dans le Lot. Le Rocher des aigles est fermé au public sur décision préfectorale. Dans ce parc ornithologique, trois chouettes sont décédées, contaminées par la grippe aviaire. Les oiseaux doivent donc rester dans leur volière, comme on le voit dans le reportage du 13H en tête d'article. Les soigneurs continuent de les nourrir, mais tout contact prolongé leur est interdit. 

Cette fermeture est une première. En cause : la présence importante du virus notamment dans le Sud-ouest. Un élevage de canard a par exemple été abattu à 300 mètres de ce parc. Plus largement en France, l'épizootie 2021-2022 qui touche plusieurs départements est la plus sévère qui ait touché le pays, avec plus de 1100 foyers en élevage et plus de dix millions de volailles abattues, un record.

"Ça fait partie du patrimoine local"

Le parc étant réputé pour ses spectacles de fauconnerie, c'est donc un coup dur qui tombe pendant les vacances de Pâques... et après deux ans le début du Covid. "On a perdu à peu près 20.000 entrées, soit environ 200 000 euros. Je crois que l'avenir du Rocher des aigles est assez compromis", s'inquiète au micro de TF1 le directeur des lieux, Raphaël Arnaud.

Lire aussi

Touristes et commerçants sont déçus : "Ça fait partie du patrimoine local, on les voyait tournoyer" ; "C'est vrai qu'on comptait dessus, c'est la déception, mais on fera avec" ; "On va visiter Rocamadour et puis voilà, on va s'adapter". Il faudra patienter trois semaines, le temps que les vols soient de nouveau autorisés. 

Avant la réouverture, il faudra entraîner les rapaces. "Ils perdent tous leurs muscles : comme les athlètes de haut niveau, il faut les remuscler pour faire repartir la machine", explique un responsable du parc. Le jour J est programmé début juin, avec la naissance d'un bébé condor.


TF1 | Reportage Perrine Mislanghe, François Guinle

Tout
TF1 Info