Le 13H

Oise : ce maire télétravaille... à 17.000 kilomètres de ses électeurs

LG
Publié le 29 avril 2021 à 9h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INSOLITE - Philippe Desirest, maire de Guignecourt dans l'Oise, a déménagé au début de l'année en Nouvelle-Calédonie. Il reste cependant en fonction, ce qui pose problème à certains habitants.

Peut-on être maire d'une commune et vivre sur un autre continent ? C'est l'étonnante histoire de Philippe Desirest, maire de Guignecourt depuis 2003 : début janvier, il a décidé de rejoindre sa femme à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, à 17.000 kilomètres de sa commune. 

Mais cette gestion à distance laisse un goût amer à certains des près de 400 habitants de la commune, qui ont lancé de manière anonyme un collectif pour dénoncer cette situation. "Ce serait mieux d'avoir un maire sur place ", affirme un Guignecourtois dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Un autre, un peu plus énervé, ne cache pas son exaspération :"Il se passe rien dans la commune, honnêtement, qu'il soit là ou pas ça n'a aucune incidence." 

9 heures de décalage horaire

Pour la première adjointe Chantal Tranchant, en revanche, cette absence ne pose aucun problème. C'est elle qui gère les affaires courantes en attendant et tout "se passe très bien", à ses yeux.

"Monsieur le maire gère complètement la mairie", explique-t-elle. Malgré 9 heures de décalage horaire, le maire continue de suivre les conseils municipaux en visio et selon la première adjointe, là encore, tout "se passe très bien."

Lire aussi

Joint par TF1, Philippe Desirest, s'est défendu :  "Quand vous regardez combien sont les élus parlementaires dans l'hémicycle, ça ne pose problème à personne", affirme le maire, qui justifie son départ par la mutation de sa femme à Nouméa. En théorie, rien dans la loi, ne lui interdit d'être à des milliers de kilomètres de sa commune.


LG

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info