Canicule : la France face à une nouvelle vague de chaleur

Louise, 70 ans, n'avait jamais vendangé aussi tôt

TF1 | Reportage Alice Bacot, Jean-Vincent Molinier
Publié le 26 juillet 2022 à 19h01, mis à jour le 26 juillet 2022 à 19h11
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

C'est connu, la vigne aime la chaleur et le soleil.
Chaque année, les vendanges débutent un peu plus tôt, et cette fois-ci, c'est au mois de juillet.
Une première pour Louise, viticultrice, installée dans la commune de Fitou (Aude).

Dans les vignes de Fitou dans l'Aude, le muscat à petits grains est déjà mûr. Louise, 70 ans, n'avait jamais vendangé aussi tôt. "C'est vraiment exceptionnel de ramasser du raisin en fin juillet, mais on s'adapte", nous rapporte-t-elle.

Lire aussi

L'ensoleillement de cet hiver a permis au raisin de mûrir plus vite. Et même si la variété est traditionnellement précoce, chaque année, la date de la récolte est avancée. Pour l'instant, aucune incidence sur le raisin n'a été constatée, mais sur les hommes qui travaillent plus tôt dans l'été sous des chaleurs parfois écrasantes.

Pas d'eau depuis 4 mois

Une fois le muscat récolté, il faudra attendre la fin du mois d'août pour vendanger les autres cépages. Mais avec un autre problème cette fois, la sécheresse. "On n'a pas eu d'eau depuis pratiquement quatre mois. Si on n'a pas des orages assez vite, la plante n'arrivera pas à compenser et elle va chercher l'eau dans les raisins. Et là, il n'y a plus de récoltes", nous affirme un viticulteur. L'inquiétude est grande, 3 000 hectares de vignes sont menacés.


TF1 | Reportage Alice Bacot, Jean-Vincent Molinier

Tout
TF1 Info