A Colmar (Haut-Rhin), la propriétaire du tout dernier kiosque à journaux de la ville se bat contre la mairie qui veut le détruire. Autour d'elle, c'est la mobilisation générale.

C'est comme une deuxième maison, son petit domaine. Ce kiosque à journaux un peu hors du temps, c'est toute la vie de Nelly Rivat. Et pourtant aujourd'hui, il est voué à disparaître. C'est un déchirement. "Je travaille sept jours sur sept, je suis là les jours fériés de 8h30 à midi. Je commence à sept heures du matin et je termine à 18 heures le soir. Je ne comprends pas", se plaint Nelly.

Le kiosque est aujourd'hui installé sur un parking. Celui-ci doit être prochainement transformé. Conséquence : le dernier kiosque à journaux de la ville sera rasé. "Je trouve ça aberrant" ; "Je viens tous les jours en général. Nous commentons la vie de la cité, et même le monde entier parfois", confient certains.

Pour les habitués attachés à l'endroit, la nouvelle ne passe pas. Mais le sort du kiosque semble scellé, car aucune nouvelle construction ne sera possible sur la nouvelle place. "L'idée, c'est trouver une solution avec le propriétaire de ce kiosque pour l'installer ailleurs", explique Éric Straumann, maire de Colmar.

TF1 | Reportage P. Vogel, E. Schings


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info