Au cœur des régions

Bruits de la campagne : après le célèbre coq Maurice, c’est Marcel qui insupporte des voisins

LT
Publié le 2 septembre 2021 à 15h26
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Après le célèbre coq Maurice, un autre gallinacé se retrouve au centre d'un conflit de voisinage. Dans le Morbihan, Marcel est accusé de chanter trop fort et son propriétaire s'est vu enjoindre de le faire disparaître sous peine d'amende.

Après le coq Maurice de l'île d'Oléron, devenu le symbole de la ruralité en passant devant le tribunal, c’est au tour du coq Marcel de se retrouver au centre d'un conflit de voisinage, dans le Morbihan cette fois-ci. Pierre Bellaigue, son propriétaire, s'est vu enjoindre de faire disparaître son gallinacé sous peine d’une amende de 450 euros. 

Suite à une plainte anonyme, Pierre a en effet reçu la visite de la police municipale. Il ne cache pas son étonnement face aux caméras de TF1 dans le reportage en tête de cet article. "Je n’arrive pas à comprendre, et puis il ne fait pas de bruit. Est-ce qu’il a chanté depuis qu’on est là ? Le matin, il chante un peu mais c’est normal", affirme-t-il. 

Pour se défendre, Pierre met en avant une loi de janvier dernier qui protège les bruits et les odeurs des campagnes françaises. Selon celle-ci, le chant du coq n’est plus considéré comme un trouble du voisinage. "Si l’on m’assigne en justice, j’irai", assure Pierre. "Je ne baisserai pas les bras. Si on m’assigne en justice, je ne tuerai pas mon coq. Pauvre bête, il n’y est pour rien lui", poursuit-il. 

La mascotte de la commune

Situé aux abords des champs, le poulailler est entouré d'habitations. Mais les voisins rencontrés par l'équipe de TF1 soutiennent le coq Marcel. "C’est un animal de campagne. On est plus ou moins limite campagne/ville. Ça fait trois ans qu’on habite ici, je n’entends jamais le coq. Peut-être une fois par semaine et encore", déclare l’un d’eux. 

Lire aussi

"C’est ridicule ! Quand on veut vivre à la campagne, eh bien on doit supporter la campagne. Ce n’est pas à la campagne de supporter les gens qui viennent d’ailleurs", ajoute une autre voisine. Pierre ne pliera pas. Marcel continuera à chanter quoi qu’il arrive. Il espère bien le garder le plus longtemps possible. "Il va vivre sa vie. Ses fiancées sont là", sourit-il. Le coq, devenu la mascotte de la commune, peut compter sur le soutien sans faille de ses supporters. 


LT

Tout
TF1 Info