Au cœur des régions

VIDÉO - Jura : ce petit oiseau rare venu d'Amérique attire les curieux

Léa Tintillier | Reportage TF1 Irvin Blonz, Brice Gereys
Publié le 9 juin 2022 à 18h23
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les photographes et passionnés d’oiseaux se pressent dans le village des Bouchoux, dans le Jura.
Un oiseau dont la présence en France est très inhabituelle s’y est installé.
Ce bruant à gorge blanche semble se plaire dans son nouvel environnement.

Un chant mélodieux que l’on n’avait jamais entendu dans le Jura. Un bruant à gorge blanche s’est installé dans le village des Bouchoux. Normalement, l’oiseau vit à plusieurs milliers de kilomètres d’ici, au Canada. 

Claudine et Jean habitent sur la place du village. De leur balcon, ils entendent toute la journée le sifflement de l’oiseau. "Samedi, je me suis réveillée, j’avais vu l’objectif d’un appareil photo de mon balcon. Alors, je me suis demandé si c’était le jubilé. En fait non, il regardait l’oiseau qui était sur le toit", sourit Claudine. 

Dérouté par les grandes tempêtes d’automne

Depuis une semaine, des dizaines d’ornithologues et de passionnés viennent le photographier, surtout par beau temps. Le village est ainsi devenu le centre d’attention des passionnés d’oiseaux. Marc Benamou gère le seul restaurant des Bouchoux et il a eu une fréquentation exceptionnelle ces derniers jours. "Je suis reconnaissant en cet oiseau qui a quand même eu la chance de venir dans un beau village. Je pense que c’est pour ça qu’il y reste d’ailleurs", s'amuse Marc à son tour. 

Lire aussi

Mais pour le trouver, c’est d’abord un jeu de cache-cache. Il faut bien tendre l’oreille puis diriger son regard vers le cri. Pierre Durlet est ornithologue. Pour lui, la présence de cet oiseau dans le Jura est accidentelle. "Il est probable que les grandes tempêtes d’automne l’aient dérouté à travers l’Atlantique et qu’il se soit retrouvé sur le continent européen et maintenant, il a fait sa migration, sauf qu’il n’est plus sur le bon continent", suppose-t-il. Seul, ce bruant à gorge blanche n’est pas en danger. Il semble même chercher à séduire les moineaux français pour s’installer définitivement dans le village. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Irvin Blonz, Brice Gereys

Tout
TF1 Info