Le 13H

Le secret d'un village de l'Aveyron pour attirer les nouveaux habitants

La rédaction de LCI
Publié le 1 novembre 2021 à 13h15, mis à jour le 1 novembre 2021 à 17h30
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

ATTRACTION - Dans l'Aveyron, un village a créé un espace de travail partagé avec toutes les infrastructures utiles aux entreprises comme aux salariés. L'initiative porte ses fruits, permettant de lutter contre la désertification en zone rurale.

Au milieu de l'Aveyron, à 30 kilomètres de Rodez, la commune d'Arvieu est pourtant tout à fait connectée, ce qui lui permet d’attirer et séduire de nouveaux habitants. Pour connaître le secret de cette renaissance, direction le centre du village. Sur la place de la commune, un tiers-lieux a été aménagé, espace qui combine activités professionnelles et culturelles pour redynamiser la vie locale : des bureaux dotés d'un bon réseau informatique côtoient une salle de spectacle et même des lieux de vie commune, comme une cafétéria.

"C’est un peu comme si on avait réinventé la place de village au XXIe siècle", se réjouit pour TF1, dans la vidéo en tête de cet article, Vincent Benoît, chef d’entreprise à l’origine du projet. C’est lui qui a pris l’initiative de créer, avec le soutien de la mairie, ces nombreuses infrastructures pour attirer de nouveaux collaborateurs. 

Comme à Arvieu, de nombreux tiers-lieux se développent en France, surtout en zone rurale, pour tenter de freiner l’exode des populations en attirant de nouveaux habitants. Ces espaces conjuguent coworking, fablabs (ateliers ouverts au public), laboratoires numériques et d’innovation sociale, cuisines partagées, terres agricoles. 

Selon le ministère de la Cohésion des territoires, il existe en France 2500 lieux de ce type en 2021, soit 38% de plus en trois ans, note Le Parisien. Un chiffre qui devrait grimper à 3000 à 3500 d’ici 2022. Ces espaces hybrides rassembleraient chaque jour 150.000 travailleurs dans l’Hexagone et auraient permis à plus de quatre millions de personnes d’assister à un évènement culturel en leur sein en 2019, précise le ministère dans un communiqué publié en août dernier.

"Un projet de vie hors du commun"

"Quand on a une entreprise, il faut recruter des gens, mais le faire dans un petit village de 800 habitants, à 800 mètres d’altitude, ce n’est pas facile, sauf si vous proposez un projet de vie hors du commun", explique Vincent Benoît. Le projet de l’entrepreneur a été couronné de succès : une trentaine de salariés travaillent désormais dans cet espace de coworking. 

Une association dédiée à la transition écologique vient par exemple de s'installer dans les locaux. "On retrouve un certain nombre de services de la ville à la campagne, estime son président, Benoît Montels. Je pense que c’est notre pari et il semble fonctionner."

Parmi les nouveaux arrivants, Thomas Merzlic, ingénieur, a quitté Clermont-Ferrand pour vivre à la campagne. "L’avantage est de retrouver des services de proximité, tout en étant dans un endroit reculé et un peu préservé et en faisant du lien", souligne-t-il. Ces nouvelles arrivées ont permis au village d’enrayer le déclin démographique qui le menaçait. "Ceux qui arrivent sont des nouvelles familles avec enfants, qui permettent de maintenir l’école et relancer les commerces existants", se réjouit Guy Lacan, le maire du village. 

En tout, ce sont 39 familles qui se sont installées à Arvieu depuis 2015, expliquait-il au Parisien. Des résidences secondaires sont devenues permanentes et beaucoup de transactions immobilières ont été réalisées. Si bien que le village de quelques centaines d’âmes seulement compte toujours de nombreux commerces, dont un restaurant, une boucherie ou encore un fleuriste. 

À l’échelle nationale, ce modèle d’espaces hybrides, dynamiques et connectés, a permis de dégager 248 millions d’euros cumulés de chiffres d’affaires, selon le ministère de la Cohésion des territoires. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info