Au cœur des régions

Bruits de la campagne : ce village prie les grincheux d'aller vivre ailleurs

TF1 | Reportage Anaïs Lebranchu, M. Lemesle
Publié le 17 mai 2022 à 16h15, mis à jour le 17 mai 2022 à 16h25
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le village de Bonsmoulins, dans l'Orne, met clairement les choses au point.
Il défend le chant du coq, le bruit du tracteur, et des habitants demandent à ceux que ça gêne d'aller s'installer ailleurs.

À Bonsmoulins (Orne), les cloches du petit village ne sonnent plus le matin, à la demande de certains habitants qui n'en supportaient pas le bruit. C'est insensé pour Esther qui a mis une affiche sur sa maison : "Ici, à Bonsmoulins, nous aimons entendre les cloches qui sonnent, des coqs qui chantent de bonne heure, des enfants qui jouent et qui crient". "Moi je ne comprends pas comment on peut râler après une église qui sonne, alors que dans les grandes villes, il y a des klaxons et du bruit toute la journée", s'étonne la jeune femme. 

Elle n'est pas la seule à montrer son mécontentement, car au total, il y a trois affiches dans le village qui compte 250 habitants. "Il n'y a plus rien, il n'y a plus de commerces dans le bourg, si en plus on enlève les cloches... Ça fait partie du patrimoine", défend une voisine.

"S'il y en a qui n'apprécient pas, ils changent de quartier"

Employé communal, Thierry soutient le mouvement. "S'il y en a qui n'apprécient pas, ils changent de quartier et puis voilà", c'est ce que pense Thierry. 

Pour Nicolas Desjardins, agriculteur, c'est l'essence même de son métier qui est menacée. "Ça ne nous fait pas plaisir. On fait partie d'une catégorie professionnelle qui travaille très dur tous les jours de l'année. Quand on vient à la campagne, il faut en accepter les codes", confie Nicolas Desjardins. 

Les affiches n'ont rien changé, car les cloches de l'église ne sonnent toujours pas le matin. En revanche, le coq donne toujours de la voix.


TF1 | Reportage Anaïs Lebranchu, M. Lemesle

Tout
TF1 Info