Après deux ans de crise sanitaire, beaucoup de fêtes de village font leur retour.
C'était notamment le cas le dernier week-end de mai à Ebreuil (Allier).

Qu'il s'agisse de danser, de virevolter ou simplement d'apprécier le défilé, l'important est avant tout de s'amuser et de se retrouver avec l'envie, parfois, de sauter de joie. "On en a eu un peu marre du Covid et là, c'est splendide", témoigne une habitante.

Une dizaine de chars sont ornés chacun de 15.000 fleurs en papier. C'est une photo souvenir incontournable pour le public. Le bonheur, c'est parfois aussi simple que cela. "On est bien. On fait ce qu'on veut. On est comme des enfants", confie une habitante. Annie, elle, est aux premières loges. À sa fenêtre, c'est aussi la boîte à souvenirs qu'elle a ouverte. "J'aime bien, ça me rappelle mon enfance. On aimait beaucoup aller au carnaval", confie-t-elle. Sur chacun des chars, des enfants du village, dont les parents ne sont jamais bien loin.

Cela fait un an de préparatifs pour les 40 bénévoles de l'association locale, qui veulent organiser chaque année un moment de partage gratuit et accessible à tous. "Nous donnons des heures de travail pour offrir de la joie aux gens, et ça, ça n'a pas de prix", explique Didier Pécan, bénévole. Un week-end de fête offert pour petits et grands, et déjà l'envie de recommencer.


TF1 | Reportage G. Frixon, P. Delannes

Tout
TF1 Info