Les premières cerises de Céret (Pyrénées-Orientales) sont arrivées.
Comment sont-elles cette année, rouges, bien sucrées, et à quel prix ?

Une peau bien rouge, brillante, difficile de résister, rien ne vaut le goût des premières cerises de la saison. À Céret, la récolte vient tout juste de commencer. Toutes les cerises ne sont pas encore mûres, alors, les cueilleurs ouvrent les yeux pour sélectionner les plus appétissantes.

La récolte s'annonce meilleure que la saison dernière, marquée par un fort épisode de gel. Mais cette année, la sécheresse risque tout de même de causer quelques pertes. "On a la chance de pouvoir un petit peu arroser, mais c'est vrai que le manque de pluie, c'est très compliqué, et on la ressent. On devrait être sur des calibres un peu plus gros, mais voilà, on en a beaucoup qui sont plus petites. Après, le peu de pluie qu'il y a eu, elles sont déjà fendues", explique Christelle Saqué, du GAEC du domaine Saqué.

Heureusement, il reste assez de belles cerises pour les vendre en direct aux bords des routes. Et les clients sont déjà là. Comptez 15 euros le kilo tout de même, plus cher que l'an dernier. Le plus important reste, bien sûr, le goût. Alors verdict ? "Très sucrées, elles sont fabuleuses", selon un client. De quoi se faire plaisir pendant deux mois. La saison devrait durer jusqu'à la fin du mois de juin.


La rédaction de TF1 | Reportage : Antoine Cazabonne, Manon Scarzello

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info