Le 13H

Lutte contre le gel : 24 heures aux côtés d'un viticulteur de Bourgogne

Publié le 14 avril 2021 à 17h44, mis à jour le 14 avril 2021 à 17h50
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

HARASSANT - Les arboriculteurs et viticulteurs continuent de se battre contre le gel et certains ne dorment pas depuis plus d'une semaine. Découvrez à quoi ce combat ressemble, heure par heure.

La semaine dernière, de nombreuses régions françaises ont été touchées par un important épisode de gel, de nombreuses récoltes étant complètement détruites. Pour lutter contre le froid et tenter de sauver leurs récoltes, certains viticulteurs ont installé des bougies chauffantes. C’est notamment le cas de Laurent Pinson, responsable du domaine Pinson, à Chablis, dans l’Yonne. Dès la fin d’après-midi, les bougies étaient d’ores et déjà installées mardi pour lutter contre les gelées de la nuit.

À cause de la météo, le vigneron a déjà perdu beaucoup de ses récoltes et ne pourra qu’au mieux récupérer une demi-récolte. Pour ce faire, son équipe et lui se sont levés aux aurores, à trois heures du matin, pour intervenir. Ils sont cinq à être mobilisés pour allumer près de 300 bougies en moins de vingt minutes sur une parcelle de grand cru, alors que le thermomètre affiche -2°C. L’installation des bougies va permettre à la température de remonter à 0°C.

Le gel, un ennemi de longue date pour les vignes

Pour Charlaine Pinson, vigneronne du domaine Pinson, cette installation devient une triste habitude : "Cette année, c’est la quatrième nuit qu’on fait ça. La semaine dernière, il y avait beaucoup plus d’humidité, de la neige." Dans la famille Pinson, le gel a toujours été un ennemi pour la vigne. À l'époque du grand-père de Laurent, le responsable actuel, les armes étaient différentes.

Lire aussi

"Ils avaient des grands récipients remplis de fioul avec des cheminées, ils brûlaient le fioul dans le récipient et cela diffusait la chaleur par la cheminée", explique Laurent Pinson. Après avoir allumé les 300 bougies à 3h du matin, ces dernières vont brûler jusqu’au lever du jour, le moment où la température est la plus fraîche et le risque de gel le plus grand. Grâce à ce dispositif, aucun dégât dans ces vignes n’ont été constatés. En espérant que cela dure.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info