"Made in France"

Made in France : la cacahuète est aussi cultivée dans les Landes

La rédaction de TF1/LCI
Publié le 1 novembre 2021 à 11h06
JT Perso

Source : JT 20h WE

DÉCOUVERTE - Si la plupart des variétés de cacahuètes viennent de la Chine ou des États-Unis, il en existe une qui est française. La plus grande exploitation se situe dans les Landes. Le 20H de TF1 s'y est rendu.

C'est dans les Landes, au milieu des pins, que se trouve l'une des rares exploitations de cacahuètes françaises, que nos équipes ont visitée. "On fait la première étape de la récolte : arracher les pieds de cacahuètes", explique à TF1, dans la vidéo en tête de cet article, Thomas Delest, cogérant de la ferme Darrigade à Soustons.

Cultivée dans la région depuis les années 90, l'arachide apprécie le sol landais. Poussant sous terre, elle prospère dans cette terre sablonneuse, parfaitement adaptée à sa culture et qui lui donne un goût particulier.

"On est à 10 km de l'océan, ça pourrait donner un goût salé direct à la cacahuète, mais non. Ce terroir-là donne un petit goût sucré", poursuit Thomas Delest.

L'histoire a commencé dans le jardin du grand-père de ce cultivateur. Dans les années 50, l'aïeul y sème quelques cacahuètes sud-américaines. 40 ans plus tard, c'est le début de la culture en plein champ, car la légumineuse tropicale se fait au climat local.

La cacahuète version cassoulet

"On cultive une variété qui est très précoce, qui va donc se développer très vite. Elle correspond à notre climat qui est beau et chaud, mais aussi assez court dans le temps", détaille aussi l'agriculteur.

Les cacahuètes récoltées sont vendues à la ferme. Car les exploitants ne veulent pas rivaliser avec les géants chinois ou américains, préférant proposer une version locale de l'arachide. Elle est ainsi proposée, notamment, dans une cassouhuète, un cassoulet où le haricot blanc est remplacé par la cacahuète.

Lire aussi

Peu à peu, la légumineuse de Soustons a gagné en renommée. À tel point que certains chefs étoilés la travaillent sous toutes ses formes. "Pour un chef, c'est toujours amusant de se demander comment on va pouvoir valoriser un produit original cultivé juste à côté", nous affirme ainsi David Sulpice, qui officie à l'hôtel-restaurant La Villa de l'étang Blanc, à Seignosse (Landes).


La rédaction de TF1/LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info