Découvrons un endroit impressionnant sous terre qui nous a encore beaucoup servis cet hiver.
Sachez que la toute dernière mine de sel située à Varangéville (Meurthe-et-Moselle) en activité dans l'Hexagone se visite.

Aurore, notre guide, commence par nous rassurer, car il n'est pas évident de rentrer dans cette cage exiguë qui va nous conduire 160 m sous terre. La mine de sel de Varangéville (Meurthe-et-Moselle) fonctionne depuis 1856. Une trentaine de mineurs y travaillent encore aujourd'hui, mais elle peut aussi se visiter pour comprendre que la roche est composée, ici, de 93% de sel et savoir pourquoi on l'exploite.

Actuellement, c'est pour le sel de déneigement que les mineurs fracturent la roche pour la broyer sur place. "Franchement, c'est impressionnant toute la logistique qui tourne autour de ça", explique un visiteur dans la vidéo du 13H de TF1 en tête de cet article. Les visiteurs sont aussi marqués par l'immensité du site, notamment dans les grandes salles de stockage. Les engins de travaux sont aussi impressionnants, tous assemblés pièce par pièce sous terre. Pendant qu'un véhicule est en train d'être reconstruit, la visite continue en créant peut-être des vocations. Certains hivers, la mine peut fournir 450.000 tonnes de sel pour déneiger les routes tout en accueillant, désormais, des milliers de visiteurs chaque année.


La rédaction de TF1 TF1 | Reportage Vincent Dietsch, Vincent Ruckly

Tout
TF1 Info