La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Mon confinement peu ordinaire : l'ossuaire de Douaumont

Publié le 14 novembre 2020 à 13h17
JT Perso

Source : JT 13h WE

Pendant le confinement, certains Français vivent un isolement très particulier. C'est évidemment le cas des gardiens des lieux historiques, dont l'ossuaire de Douaumont.

Olivier Gérard, son épouse Élisa et ses deux enfants sont les seuls à vivre sur le site de l'ossuaire de Douaumont, en plein milieu de la forêt de Verdun. En dehors des heures de travail, ils ont retrouvé la solitude du premier confinement. Cette vie convient bien à Élisa, d'autant plus qu'elle a pu cette fois reprendre son travail de traiteur à domicile. Pendant ce temps-là, à l'ossuaire de Douaumont, les équipes d'entretien mettent à l'abri pour l'hiver les pièces les plus fragiles du musée.

Olivier Gérard nous a emmenés en haut des 46 mètres de la Tour, là où monte une partie des visiteurs de l'édifice. Cette année, ces derniers sont beaucoup moins nombreux alors que le mois de novembre est généralement chargé en visites. Mais cette situation n'a pas empêché le gardien des lieux d'entamer son devoir de mémoire. Directeur des lieux depuis quatorze ans, il était seul dans cet endroit lors du premier confinement. Cette fois, les autres salariés sont revenus pour entretenir l'édifice.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info