Le 13H

Classé parmi les plus moches de France, un village isérois conteste et réclame 1000 euros par habitant

A Lo. | Reportage Séverine Agi, Brice Gereys
Publié le 22 juin 2022 à 16h06
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

En novembre dernier, une association avait attribué au village de Montalieu-Vercieu, 3500 habitants dans l'Isère, un prix de la "France moche".
Une distinction qui a blessé les habitants et le maire, qui a décidé de porter plainte.
Le JT de TF1 s'est rendu sur place.

C'est un prix dont les habitants se serraient bien passés. En novembre 2021, le village de Montalieu-Vercieu, dans l'Isère, a été distingué par l'association "Paysages de France" par le Prix de la France moche, et a donc été classé parmi les villages les plus laids de l'Hexagone. Une véritable incompréhension pour les résidents, interrogés par TF1 dans le reportage en tête de cet article.

"On n'a pas compris quand on a entendu ça aux infos", avoue un habitant tandis qu'une autre s'insurge : "C'est ridicule, on ne classe pas des villages comme ça".

Un cadre de vie agréable

"Pourquoi celui-là spécialement ? Il y a des villages où je passe que je trouve vraiment moches, plus que celui-là", s'offusque encore Marc, facteur dans la région et qui donc, connaît le village par cœur. Car malgré le passage de nombreux camions dans la rue principale, les habitants apprécient leur cadre de vie et l'ambiance sur place. "C’est un village qui est magnifique, on a plein de petits étangs tout autour", vante un local. 

Un autre met en avant l'autre atout charme de Montalieu-Vercieu : ses façades tout en pierres, qui font la fierté de la région. "Les pieds de la tour Eiffel de Paris sont faits avec la pierre de Montalieu. Tous les ponts de Rouen, de Lyon, tout est fait avec la pierre de Montalieu", explique-t-il. Face à ce qui est ressenti comme une blessure par ses administrés, le maire a décidé de porter plainte pour atteinte à la réputation. Il réclame 3.500.000 euros de dédommagement, soit 1000 euros par habitant de ce village de 3500 résidents.

De son côté, l'association "Paysages de France", qui lutte depuis trente ans contre la pollution "visuelle", dans les paysages urbains et non urbains, a attribué ce prix en jugeant que les panneaux publicitaires étaient trop nombreux à l'entrée du village et que leur emplacement était par ailleurs illégal. Beaucoup ont depuis été retirés. 


A Lo. | Reportage Séverine Agi, Brice Gereys

Tout
TF1 Info