D'où vient l'engouement pour les gîtes qui enregistrent déjà 88% de taux de réservation ?
Nous avons enquêté dans le Pas-de-Calais, deuxième destination la plus prisée après le Vaucluse.

En plein cœur du bassin minier, à Olhain dans le Pas-de-Calais, les gîtes ont de plus en plus de succès. "C'est complet", avoue d'emblée Anne-Sophie Godar, propriétaire des Gîtes de la Vallée de l'Artois, dans le sujet de TF1 ci-dessus. 

Cette semaine, ici, on trouve deux familles néerlandaises et une française. "On s'est senti chez nous dès le début et c'est pas cher, le prix est très correct", affirme un adepte. Le prix est l'argument numéro 1 des gîtes : 97 euros la nuit pour quatre personnes. 

"On cherche quelque chose de différent"

Les gîtes se trouvent à dix minutes en voiture du parc d'Olhain, un ancien territoire minier transformé en base de loisirs. Aujourd'hui au programme : minigolf, ou luge sur des rails. Et un vacancier rencontré par l'équipe de TF1 dit délaisser de plus en plus les hôtels et les campings. "On cherche quelque chose de différent", explique-t-il. "Aller dans un hôtel n'est pas forcément quelque chose qui nous plaît. On aime bien bouger, on aime avoir une expérience unique", déclare un touriste. 

Les départements où les gîtes se réservent le plus sont le Vaucluse, la Côte-d'Or, le Finistère, mais à la deuxième place le Pas-de-Calais, grâce à sa position géographique.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Sébastien Hembert et Thierry Chartier

Tout
TF1 Info