Au cœur des régions

Plafonnement du salaire des médecins intérimaires : les hôpitaux ruraux s’inquiètent

Publié le 21 octobre 2021 à 13h15
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

SANTÉ - À l'hôpital, des services vont-ils fermer à cause d'une loi qui va entrer en vigueur mercredi prochain ? Elle prévoit de plafonner la rémunération des médecins intérimaires s'ils sont moins nombreux.

Plus de 100.000 personnes dépendent de cet hôpital à Bailleul (Nord). D’ici à quelques jours, des services essentiels comme la maternité et les urgences pourraient fermer leurs portes. Le personnel soignant est très inquiet. Fin octobre, la loi Rist entre en application et prévoit de plafonner la rémunération des médecins intérimaires. Or ici, ils sont devenus essentiels. "Nous n'avons que des intérimaires au niveau des anesthésistes et des urgences aussi", explique le docteur Valérie Chalain.

Les habitants redoutent de voir encore leur offre de soin restreinte. Les autres hôpitaux se trouvent à près de 50 kilomètres de là. "C'est le seul hôpital qu'on a près de chez nous", lance un passant.

La direction a refusé de répondre à nos questions, mais les représentants du personnel témoignent d'une inquiétude générale. "On a besoin d'eux parce qu'ils ont besoin de l'hôpital aussi", affirme Muriel Lafa, infirmière. "Les gens sont anxieux de la situation et se posent beaucoup de questions", a-t-elle rajouté. Un mouvement de grève est organisé ce jeudi pour exiger un réaménagement de la loi.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info