VIDÉO - "Tout un symbole" : plus de quatre ans après le séisme, l'église du Teil en pleine reconstruction

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Christophe BUISINE et Camille BRUÈRE
Publié le 9 février 2024 à 16h13

Source : JT 13h Semaine

Quatre ans après le séisme qui a touché la commune, l'église du Teil (Ardèche) commence à être déconstruite pour mieux être reconstruite à quelques mètres.
Un chantier qui s'effectue avec beaucoup de précisions, suivi avec attention par les habitants.

Il y a plus de quatre ans, en novembre 2019, la ville de Teil (Ardèche) avait subi un séisme de 5,4 sur l'échelle de Richter n'ayant duré que quelques secondes. Le tremblement de terre avait provoqué de nombreux dégâts dans cette ville de 8500 habitants, limitrophe de Montélimar dans la Drôme voisine. 

L'église du Teil avait été fortement endommagée, les voûtes s'étant effondrées. Après avoir envisagé une réparation, l’édifice de 1897 est finalement en pleine déconstruction : les dégâts étaient trop importants pour envisager une restauration et reconstruire à l’identique aurait coûté trop cher (une estimation à quatre millions d'euros). Il a finalement été décidé de construire une nouvelle église, après la déconstruction presque pierre par pierre de l'ancienne, d'abord par respect pour l'édifice religieux.

"C'est le Teil qui se pleure"

Tôt ce vendredi matin, alors que le chantier débute, de nombreux habitants du Teil sont venus dire adieu à leur église, le lieu de tous les événements familiaux. Pour les habitants, une page qui se tourne : "On a baptisé nos enfants dans cette église, c'est tout un symbole", déclare cette habitante dans le sujet de TF1 en tête de cet article. "C'est le Teil qui se pleure", ajoute un habitant. 

L'église de Notre-dame de l'Assomption a été construite il y a près de 130 ans. Le chantier de déconstruction devrait durer trois mois. Outre les risques d'effondrement des bâtiments, la difficulté réside dans la récupération de certains éléments. Symboliquement, ils serviront à bâtir le nouvel édifice comme les tuiles et les toits de charpente. Très moderne, plus basse, plus solide, il est prévu que cette nouvelle église puisse accueillir la messe de Noël en 2025.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Christophe BUISINE et Camille BRUÈRE

Tout
TF1 Info