"Ils dégradent le paysage" : les maires désormais en charge du contrôle des panneaux et enseignes publicitaires

par La rédaction de TF1info | Reportage Bastien Delaubert, Pascal Schély
Publié le 4 janvier 2024 à 16h35

Source : JT 13h Semaine

Depuis le 1ᵉʳ janvier, il incombe aux maires de réglementer la publicité extérieure de leurs communes.
Les édiles ont ainsi désormais la main sur la taille des panneaux, leur nombre et leur emplacement.

Voilà le genre de publicité qui va disparaître : les panneaux vieillissants qui dégradent le paysage. "L'idée, c'est de voir avec les entreprises qui ont installé ces panneaux pour demander de bien vouloir les enlever dans un premier temps", explique Damien Hénault, maire de Montrichard Val de Cher (Loir-et-Cher). Contrôler la légalité des panneaux, un rôle nouveau et pas si simple pour les maires. Récemment, la taille maximale a été abaissée de douze à dix mètres carrés et demi. Mais encore faut-il pouvoir les mesurer.

Une dégradation du paysage

D'autres collectivités sont déjà prêtes. Un élu a recensé les panneaux à Chinon (Indre-et-Loire) et ses environs. Il va falloir tout adapter. Au bord d’un rond-point, il y avait douze panneaux publicitaires il y a quelques années. Il ne reste qu'un panneau défraîchi, symbole d'une période révolue. "C'était une époque où on mettait des panneaux publicitaires, on disait au gars 'est-ce que je peux mettre un panneau dans ton champ', et tous ces panneaux dégradent un peu le paysage", explique Denis Fouché, maire (SE) de Cinais (Indre-et-Loire). 

Légale ou non, la publicité est de moins en moins acceptée. "On aimerait voir autres choses, plus de verdure, peut-être", demande une riveraine. À Chinon, comme dans d'autres collectivités dans l'Hexagone, la police municipale sera en charge des contrôles.


La rédaction de TF1info | Reportage Bastien Delaubert, Pascal Schély

Tout
TF1 Info