La vallée des Aldudes est l'un de ces petits coins de l'Hexagone méritant que l'on s'y arrête.
Un territoire qui ne manque pas arguments, notamment gastronomiques, pour qu'on le visite.

Nous avons découvert la vallée des Aldudes plongée dans la brume. Une promenade en compagnie d'une figure locale née ici il y a 67 ans et qui connaît par cœur sa vallée. Le roi de la région est le cochon : le porc basque Kintoa. Il avait disparu de la vallée. Mais Pierre Oteiza, éleveur et charcutier artisan, l'a réintroduit avec succès en 1989. Des porcs élevés en plein air qui se nourrissent de châtaignes, de glands sauvages et d'un peu de céréales.

Les porcs Kintoa doivent atteindre 140 kg environ. Pour cela, quinze mois sont nécessaires. Une fois transformés vient le temps de la maturation. Il faut deux ans d'affinage pour que le Kintoa AOP développe son intensité aromatique. Mais le jambon n'est pas le seul trésor gastronomique local. La vallée des Aldudes compte une dizaine de restaurants et fermes-auberges.

En suivant le cours de la Nive des Aldudes, on arrive à une ferme aquacole construite en 1965 par la famille Goicoechea. Adossés à un moulin du XVIIe siècle, les bassins sont disposés en cascade, alimentés par les eaux pures de la source Arpéa.


TF1 | Reportage Hortense Villatte, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info