Nous venons à votre rencontre grâce à notre fléchette qui choisit au hasard la destination.
Ce mardi, nous partons quelque part dans le Haut-Rhin.

Direction le Bassin potassique. Là-bas, pendant près d'un siècle, on a extrait des montagnes de sel de potasse et il en reste encore des traces comme l'impressionnant puits Rodolphe, ou encore le terril. Nous arrivons à Bollwiller (Haut-Rhin) attiré par le bruit d'une débroussailleuse. C'est jour de nettoyage à l'étang de pêche. Ce n'est pas parce que la télé débarque qu'on doit zapper l'apéritif.

Dans le village, devant une enseigne, il y a une table au soleil. Du prêt-à-porter à Bollwiller, c'est un pari osé que Nathou est en train de gagner. Ce n'est pas l'Alsace des vignobles ou celle des colombages, dans le bassin potassique, on est sur une terre ouvrière.

En plein après-midi, surprise, la cloche de l'église sonne l'appel des fidèles. C'est une messe en polonais, les descendants de mineurs encore et toujours. Dans l'église, une quinzaine de fidèles chantent en polonais, la langue de leurs arrière-grands-parents venus de Silésie. Après la Première Guerre mondiale, des milliers de mineurs ont été logés dans des cités.


TF1 | Reportage : J. Rieg-Boivin, E. Schings

Tout
TF1 Info