VIDÉO - À 97 ans, le plus vieux dancing de France tire sa révérence

par La rédaction de TF1info | Reportage Guillaume Thorel, Léo Lemaitre, Antoine Santos
Publié le 26 février 2024 à 17h15

Source : JT 13h Semaine

Créé en 1927, le Moulin rose, à Belbeuf (Seine-Maritime), était le plus vieux dancing de France.
Vendu, il a fermé ses portes ce dimanche.
Une équipe de TF1 a assisté à ce moment fort en émotion pour ses habitués.

C’est un au revoir en chantant et en dansant. Pour la dernière fois ce dimanche, les habitués du Moulin rose, à Belbeuf en Seine-Maritime, ont fait vibrer la piste. "Les gens se connaissent partout, tout le monde se dit bonjour et c'est vraiment familial", raconte l'une des danseuses du jour. Créé en 1927, ce dancing n’avait fermé que deux fois : pendant la guerre et le Covid. 

Daniel Lamotte avait repris ce lieu en 1999, avant de laisser la main à son fils. "L'émotion est profonde, même si on se retient pour ne pas avoir les larmes, confie-t-il face à notre caméra. On a créé des soirées d'exception, on a fait venir des groupes..." Des groupes, mais aussi des vedettes internationales de la musique, comme Louis Armstrong en 1955, étaient venus animer sur place. "On a eu ensuite des grands noms de la chanson française, Herbert Léonard, Frank Alamo, les plus grands noms de l'accordéon...", poursuit Nicolas, le fils de Daniel.

"J'ai rencontré mon mari ici il y a 24 ans"

Depuis sa création, le Moulin rose a accueilli plus de dix millions de danseurs, amateurs ou professionnels. Ici, tout le monde a son histoire avec ce lieu. C’est le cas de Nicole : "J'ai rencontré mon mari ici il y a 24 ans, et on venait danser ici régulièrement, se souvient-elle. Même quand on avait des repas de famille, on amenait la famille." Peu à peu, la piste de danse se vide et l’émotion gagne les danseurs. "J'ai été des années, jeune, à venir ici. Là, je sais que ça va fermer, ça me fait un petit coup au cœur", se désole une autre habituée. Une troisième emploie des mots encore plus forts : "On est tous perdus, paumés, où est-ce qu'on va aller ? C'est un drame".

Vendu, l’établissement devrait changer de nom et devenir une discothèque. Le Moulin rose, lui, a fait sonner sa dernière mélodie.


La rédaction de TF1info | Reportage Guillaume Thorel, Léo Lemaitre, Antoine Santos

Tout
TF1 Info