En Corse, les célèbres falaises de Bonifacio menacent par endroits de s'effondrer.
Des chemins côtiers sont déjà interdits d'accès depuis plusieurs années, et certains propriétaires ont du mal à admettre une telle décision.
Une équipe de TF1 a rencontré une habitante délogée qui suggère plutôt de consolider la falaise.

Les falaises de Bonifacio face à un risque d'effondrement imminent ? C'est ce que doit déterminer une enquête actuellement en cours, après qu'une première étude a conclu à un risque probable d'éboulement sans péril imminent. Dans ce contexte, deux bâtisses ont été placées sous arrêté d'interdiction d'habiter, ce que certains propriétaires ont du mal à accepter. 

Marie-Pierre Portafax, l'une de ces habitants délogés, n'a pas remis les pieds chez elle depuis 18 mois. "Regardez, rien n'a bougé. Il n'y a pas de fissures, je vais dans la salle de bain, je regarde le mur, il n'y a rien, pas de carreaux fêlés", constate-t-elle en revenant sur place dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "Les géologues n'ont jamais recommandé dans leur rapport l'interdiction d'habiter, donc moi, je ne céderai pas. Si on craint les effondrements, ce que je veux bien comprendre puisqu'il y en a de temps en temps quand il pleut, qu'il y a un coup de vent, qu'on consolide la falaise", lance-t-elle.

Mais la consolidation de la falaise n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant. Seuls des travaux de sécurisation des sites très fréquentés sont en cours. "Il faut que le public reste à une certaine distance de la falaise", explique Stéphane Pouchol, chef de chantier, précisant qu'"avant, on pouvait aller au bord, aujourd'hui, on a un recul de 5 mètres environ".  Si le péril n'est pas imminent, un rapport de géologues classe la zone à risque élevé d'éboulement. "Bien sûr, nous sommes très attachés à la vie qui existe dans ces maisons qui font l'identité bonifacienne ( ), mais je le répète, on doit garantir avant tout la sécurité des personnes", indique pour sa part Jean-Charles Orsucci, le maire de la ville.

À ce stade, il n'y a aucun effet sur les commerçants, la vie sur les falaises ne changera pas, mais le terrain de pétanque historique de la ville a disparu. À titre de repère, les falaises de Bonifacio attirent deux millions de visiteurs chaque année. 


La rédaction de TF1info | Reportage Emmanuelle Rouillon, Angèle Ricciardi

Tout
TF1 Info