Plusieurs commerces ont été récemment victimes de cambriolages à Montélimar, dans la Drôme.
Pour se protéger, l'un des patrons, gérant d'une concession moto, campe devant son magasin depuis trois nuits.
Il témoigne face à la caméra de TF1.

Le reportage du JT de TF1 ci-dessus s'ouvre avec des images de vidéosurveillance montrant un cambriolage éclair. On y voit, à 4 heures du matin, une voiture-bélier enfoncer la vitrine d'une pizzeria de Montélimar (Drôme). Un homme encagoulé y pénètre ensuite et dérobe la caisse... en à peine 20 secondes. À la clé, un butin de 600 euros, mais le gérant qui se confie face à notre caméra est surtout choqué. "On est juste une pizzeria, on n'est pas une banque, on n'est pas une bijouterie. On ne comprend pas : pourquoi nous ?", interroge-t-il.

Justement, il n'est pas le seul dans ce cas. Dans la même nuit, six commerces ont été pris pour cibles dans cette ville de la Drôme, trois d'entre eux étant des concessions motos, comme celle de Thomas Rouvier. Il montre à notre équipe les dégâts sur son entrée, qui se chiffrent à 20.000 euros. 

TF1

Heureusement, les malfaiteurs ne sont pas parvenus à pénétrer dans le magasin. Mais pour le protéger face à la peur qu'ils reviennent, Thomas dort désormais dans son camping-car garé juste devant. "On nous a proposé des vigiles, mais je n'ai pas confiance de laisser mon magasin à quelqu'un que je ne connais pas, explique-t-il. Tant que ce ne sera pas réglé, je serai là". 

Pour ces professionnels, c'est un traumatisme. Chez Pierre-Gilles Pinelli, autre concessionnaire moto, un portail a été enfoncé pour 250 euros volés dans la caisse. "Ils ont reculé dans le portail, donc tout a cassé, se désole-t-il. Je vais me faire lourder par mon assurance, je ne suis pas sûr de pouvoir me réassurer, et je vais peut-être être obligé d'arrêter mon activité en fin d'année... Alors, vous croyez que ça me fait rigoler ? Pas du tout".

 Pourquoi s'en prendre à des magasins de deux-roues pourtant équipés en grilles métalliques et alarmes ? "Le monde de la moto a toujours été une cible pour les vols, malheureusement, répond Alexandre Gruyère, gérant de magasin de motos à Montélimar. Pour les motos de cross, il n'y pas de carte grise, pas de suivi, donc automatiquement, c'est plus facile à revendre".

Aucune moto n'a été volée cette fois-ci, mais les commerçants ont peur que ça recommence.


La rédaction de TF1info | Reportage Gaëlle Charnay, Quincy Russell

Tout
TF1 Info