Le plus grand voilier en bois du monde, le Götheborg, est en escale en France.
Il vient d'arriver à Sète, où il sera possible de le visiter tout ce week-end.

Naviguer à bord du Götheborg, cela se mérite. "C'est très, dur, très physique. On fait des manœuvres de nuit, sans éclairage, avec la lumière des étoiles, c'est passionnant", témoigne Cyril Cogez, mousse pour quelques jours à bord du plus grand voilier en bois du monde. Comme lui, une quarantaine de stagiaires sans expérience de la navigation, encadrés par un équipage professionnel, se sont offert une aventure unique : une semaine à bord de cette réplique parfaite d'un navire de commerce suédois du XVIIIe siècle.

Pour faire avancer ce trois-mâts de 50 mètres de long et de 1 200 tonnes, plus de 25 kilomètres de cordage, près de 2 000 mètres carrés de voile ont été conçus, comme il y a 250 ans. "Tout le gréement, c'est de la fibre naturelle, du chanvre. Les voiles sont en lin, cousues main. L'idée, c'est de retrouver des savoir-faire traditionnels", explique Aurélien Gazeau, maître voilier du Götheborg. Des voiles sur lesquelles il faut régulièrement intervenir en se hissant en haut du mât, à 50 mètres au-dessus du pont. Tout est d'époque, même les costumes. Ce qui permet aussi de retrouver des sensations oubliées et de se replonger dans la vie des marins d'autrefois.

Parti de Barcelone dimanche dernier, le Götheborg est arrivé à Sète jeudi après-midi. Fidèle à la tradition, le navire a tiré une salve de canons afin de les décharger et prouver ses intentions pacifiques. L'accueil des Sétois au son des hautbois et des tambours était tout aussi chaleureux. Le bateau restera à quai tout le week-end pour des visites guidées, avant de reprendre la mer dimanche.


La rédaction de TF1 | Reportage Jean-Pierre Féret, Pascal Marcellin

Tout
TF1 Info