VIDÉO - Moselle : faute de chauffeur, le maire prend le volant du car scolaire

par La rédaction de TF1 | Reportage Vincent Dietsch, Christophe Hanesse
Publié le 9 mars 2023 à 16h14

Source : JT 13h Semaine

Pour faire face à la pénurie de chauffeurs, des fonctionnaires ont été autorisés à cumuler leur emploi et la conduite d'un bus.
À Veckring, en Moselle, c'est même le maire en personne qui s'en charge.

Il est 6h45, et Pascal Jost entame sa journée marathon. "C'est parti jusqu'à 18h30 : six heures de conduite et six heures de mairie", lance-t-il. Car s'il est le maire de Veckring, commune de Moselle d'environ 700 habitants, il est aussi depuis le mois de janvier dernier le conducteur du car scolaire du village. Une reconversion choisie, à l'âge de 56 ans, après une période de chômage et 30 ans dans l'industrie. "Ce n'est pas simple, à un certain âge, de repasser par la case permis, souligne-t-il. Surtout que ce n'est pas une voiture : c'est un véhicule qui fait 13,5 mètres de long". 

Mais il ne regrette pas son choix : entre les tournées matin, midi et soir, il peut se consacrer à sa mairie. Et quand il est au volant, il garde toujours un œil sur son village. "Je vois ce qui se passe, je vois les travaux en cours, que ce soit sur ma commune ou les communes avoisinantes".  

"Vous êtes le meilleur chauffeur du monde"

C'est aussi pour lui un moyen d'assurer un transport scolaire indispensable aux parents. "Le maire qui conduit, c'est important. Ça permet de garder le service public, et puis d'aller à l'école", témoigne la mère d'un élève. 

Il faut dire qu'actuellement, les transports scolaires sont souvent menacés par le manque de chauffeurs. "Aujourd'hui, par exemple, sur la Moselle, il nous manque encore une vingtaine de conducteurs, explique Stéphane Anton, directeur de Transdev Lorraine. On peut évidemment chercher des gens en reconversion, des gens qui cherchent un complément d'activité, mais on cherche aussi des gens pour travailler à temps complet".  

Le maire de Veckring ne fait donc que des heureux avec sa reconversion. À commencer par les enfants : "Il arrive plus tôt que les autres chauffeurs !", assurent-ils. Et certains sont même devenus fans de Pascal, qui lit avec une certaine émotion le mot que lui a laissé un élève de CM2 : "Vous êtes le meilleur chauffeur du monde entier".


La rédaction de TF1 | Reportage Vincent Dietsch, Christophe Hanesse

Tout
TF1 Info