Les démineurs neutralisent régulièrement des bombes et des munitions datant de la Seconde Guerre mondiale.
Deux opérations ont encore été organisées cette semaine dans le Pas-de-Calais.
Les spécialistes prévoient qu'il faudra 500 ans pour tout nettoyer, en mer et sur terre.

Deux explosions à quelques minutes d'intervalle. Au petit matin, à marée basse, les plongeurs démineurs de la Marine nationale doivent neutraliser une mine antichar de la Seconde Guerre mondiale, découverte par un promeneur il y a quelques jours. Une opération délicate pour les militaires. "Le danger est toujours réel sur une munition découverte sur la côte, malgré son âge de plus de 80 ans, explique le lieutenant de vaisseau Thomas, plongeur démineur au groupement de la Manche. Il fallait la neutraliser au plus tôt, surtout avant la période estivale".

Plus de 2000 interventions par an dans toute la région

Depuis le mois de janvier, 65 bombes ont été désamorcées sur le littoral de la Manche et de la mer du Nord. Un chiffre qui a doublé en un an. L'hiver dernier, au Touquet (Pas-de-Calais), quatre blocs de défense remplis d'explosifs avaient été neutralisés. À Calais, tout un quartier a été bouclé en début de semaine : 600 personnes ont été confinées, 800 autres évacuées. 

Dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article, on voit pas moins de 216 kilos de charges explosives ensevelies sous un amas de sable. Une bombe de l'aviation anglaise que les démineurs ont décidé de désamorcer plutôt que de la faire exploser, le risque d'effondrement des maisons étant trop important. Chaque année, ils réalisent plus de 2000 interventions dans toute la région.

"On nous prédit pour 500 années de travail encore. On a cinq siècles encore à traiter les munitions découvertes au quotidien", souligne Michel Colling, chef d'équipe des démineurs d'Arras (Pas-de-Calais).

Sous la mer, des mines marines sont encore présentes. Elles peuvent exploser au moindre contact avec un bateau. La dernière en date a été neutralisée juste à l'entrée de la rade de Brest (Finistère).


La rédaction de TF1info | Reportage Zack Ajili, Gauthier Delobette

Tout
TF1 Info