Le 20h

Retour du gel : l'inquiétude des producteurs de fruits

Publié le 8 mars 2022 à 20h37, mis à jour le 9 mars 2022 à 1h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Alors que Météo France annonce pour les prochains jours des températures négatives, des agriculteurs prennent les devants.
Certains arboriculteurs ne se font plus d'illusions, même si d'autres continuent de se battre pour sauver leur récolte.

À Alixan (Drôme), la chute du thermomètre a été vertigineuse en quelques heures. Des températures de -4 à -6°C ont été enregistrées par endroits. Une épreuve pour les abricotiers qui avaient pourtant fleuri avec deux semaines d'avance. Anthony Oboussier, arboriculteur, nous explique que "le redoux de ces derniers temps a fait déborder les arbres très vite et la floraison s'est faite vraiment en quelques jours". C'est un nouveau coup de massue pour cet agriculteur qui a perdu toute sa récolte en 2021 à cause du gel. Il nous a fait part de son désespoir de ne plus pouvoir se battre contre les éléments et la température qui devient de plus en plus capricieuse.

Toute la nuit pourtant, dès 2h du matin, ils ont lutté pour réchauffer l'atmosphère. Jean-Philippe Banc est également arboriculteur à Saint-Jean-de-Muzols. Il a déployé les grands moyens, avec des milliers de bougies aux pieds des arbres et des éoliennes antigels. Un investissement de 130 000 euros. Quelques heures plus tard, malgré cette mobilisation, les abricotiers montrent déjà des signes de faiblesse.

Grégory Chardon, arboriculteur et responsable régional de la section de FDSEA à La Roche-de-Glun (Drôme), a ouvert une fleur d'abricotier devant notre caméra. Au milieu, il nous a montré le futur abricot qui est "complètement grillé". Il est trop tôt pour évaluer les dégâts, mais les producteurs ne se font guère d'illusions. Selon Grégory, dans les semaines avenir, "on va se poser beaucoup de questions quant à l'avenir de la profession par rapport aux aléas climatiques." Pour rappel, le 24 février 2022, le Parlement a voté une réforme importante de l'assurance récolte. Dès 2023, elle devrait permettre de mieux protéger les agriculteurs contre le gel.

T F1 | Reportage C. Blampain, B. Gereys.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info