SOS Villages

Saint-Mihiel veut garder son fleuriste

TF1 | Reportage Guillaume Gruber, Vincent Ruckly
Publié le 18 avril 2022 à 13h16, mis à jour le 18 avril 2022 à 17h34

Source : JT 13h Semaine

La fleuriste de Saint-Mihiel (Meuse), appelée Claire, a fait appel à l'opération SOS Villages.
Elle voudrait bien trouver un repreneur pour sa boutique.

De flamboyantes roses, de belles orchidées. Depuis plus de 30 ans, c'est l'agréable cadre de vie de Claire Charton. Via SOS Villages, cette fleuriste installée à Saint-Mihiel (Meuse), souhaite vendre sa boutique. Elle espère trouver le successeur idéal.

En tant que fleuriste passionnée, elle a déposé son annonce sur sosvillages.fr. C'est sur ce site qu'elle fonde le plus d'espoir. "C'est très regardé, parce que dans mon entourage qui ne savait pas que j'avais mis cette annonce, ils m'ont dit : 'Ah, tiens, je t'ai vu sur SOS Villages'", confie Claire Charton dans notre reportage en tête de cet article. À Saint-Mihiel, ville meusienne de 4000 habitants, cinq commerces ont ouvert en un an. Là-bas, il y a de la vie.

Les fidèles clientes de Claire sont sûres que le ou la future fleuriste fera de bonnes affaires. "C'est dommage de laisser une affaire comme ça", dit Claire Charton. À 67 ans, elle aimerait prendre une retraite bien méritée. Pour ne pas laisser ses clientes sans solution, elle est même prête à accompagner les futurs repreneurs.


TF1 | Reportage Guillaume Gruber, Vincent Ruckly