Strasbourg : des panneaux accusés de tromper les automobilistes

TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Eric Schings
Publié le 31 janvier 2022 à 17h18, mis à jour le 31 janvier 2022 à 17h46

Source : JT 13h Semaine

À Strasbourg, le contournement autoroutier payant fait polémique.
Il a déjà réduit d'un tiers la circulation des camions dans Strasbourg intra-muros.
Mais les indications routières sont accusées d'induire les automobilistes en erreur.

GCO comme Grand Contournement Ouest, trois lettres qui ont déchaîné les passions pendant des décennies en Alsace. Longtemps plus grand chantier de l'Hexagone, ces 24 kilomètres d'un bitume flambant neuf sont nés sous de mauvais auspices.

Avant, on arrivait à Strasbourg par le nord ou le sud quasi directement et gratuitement. Le GCO doit éloigner le trafic de transit, mais les panneaux indicateurs induisent les automobilistes en erreur. Depuis son ouverture il y a un mois, la seule indication "Strasbourg" renvoie sur un péage.

"Ça fait payer les gens"

"Ça prête à confusion. On est dévié automatiquement sur cette route, et après on s'aperçoit qu'il y a un péage", témoigne un automobiliste. "Ça fait payer les gens, abonde un autre, alors que pour les touristes qui passent, la route  gratuite devrait être indiquée."

Car évidemment, cette portion d'autoroute est payante. Elle est même la deuxième la plus chère de l'Hexagone, entre deux à cinq euros, en fonction des horaires et de votre véhicule. À Strasbourg, une association se mobilise pour que de nouveaux indicateurs soient installés. Plus de 8 000 pétitionnaires sur Internet. Pour eux, si des locaux ne se font plus avoir, ce n'est pas le cas pour les touristes. La collectivité européenne d'Alsace se dit favorable à une modification, la préfecture temporise et le ministère des Transports réfléchit. Cela pourra durer.


TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Eric Schings

Tout
TF1 Info