Une course de chevaux rarissime n'a lieu qu'une seule fois par an.
Elle se court sur la plage de Jullouville (Manche), à marée basse.

À vive allure, les chevaux traversent l'étendue de sable. Face aux martellements de leurs sabots, une foule hypnotisée. Un hippodrome sur l'estran, comme dessiné par la mer. Le spectacle est éphémère, il dure seulement le temps d'une marée. Plus que de simples courses, c'est une institution. C'est un rendez-vous à ne pas manquer depuis plus de 130 ans. "C'est formidable, ça fait connaître la ville aussi", s'enthousiasme une spectatrice. 

Plus tôt dans la journée, les bénévoles ont attendu le dernier moment pour tout installer. 1200 mètres de piste sont à tracer et 250 piquets à planter. Quand la mer descend, les tracteurs avancent. Une heure avant la première course, plus une minute à perdre. Place à présent aux chevaux. Ils doivent s'approprier l'espace. Le sol est humide, et s'enfonce même parfois sous les sabots. Le top départ est lancé, la compétition peut commencer. Tout l'après-midi, sept courses s'enchaînent, uniquement du trot, comme le veut la tradition.

À quelques mètres de là, les paris sont déjà ouverts. Tout le monde se précipite et mise au minimum deux euros. Une famille, originaire de Beauvais, joue le numéro 10. Course terminée, et pari gagné ! À 17 heures, la marée monte, et bientôt, il ne restera plus aucune trace de cet hippodrome marin.


La rédaction de TF1 | Reportage Merieme Stiti, Xavier Thoby

Tout
TF1 Info