Le 13H de TF1 vous emmène en Bretagne.
Et vous fait découvrir Océanopolis, l'un des plus grands aquariums du pays.
Un établissement dont la visée est aussi écologique.

S'immerger dans un autre monde, celui de l'océan. C'est l'activité du jour pour Élodie, Jessy et leurs enfants. Cette famille venue d'Angers (Maine-et-Loire) est impressionnée par les poissons de l'aquarium Océanopolis de Brest (Finistère). "J'aime bien ce poisson. Et ce poisson-là", nous montre une des petites filles de la famille en pointant un napoléon, le plus grand poisson osseux des récifs coralliens. "On rencontre différentes espèces, et c'est vrai que très apaisant. C'est agréable de voir toutes ces couleurs. On est assez ravis", abonde la maman.

Accompagner les soigneurs le temps d'une demi-journée

Océanopolis, c'est 10.000 animaux venus des quatre coins du globe : de l'Antarctique, avec les manchots, aux eaux tropicales remplies de requins, mais aussi les poissons de la mangrove, entourés d'une végétation très dense. "On est dans la jungle", commente d'ailleurs un visiteur.

À quelques mètres de cette forêt amazonienne, c'est l'heure du repas pour les phoques, de vrais gourmands qui se laissent manipuler facilement. Le temps d'une demi-journée, les visiteurs peuvent accompagner dans son métier Alexiane Corcuff, l'une des 19 soigneuses du parc.

Océanopolis, c'est aussi un centre de culture scientifique abritant, depuis janvier, un laboratoire ouvert aux visiteurs. "L'idée est vraiment de montrer au grand public ce qu'il se passe dans un laboratoire de recherche et parler aussi de notre métier", détaille Émilien, l'un des chercheurs. Avec ses collègues, il étudie l'effet du réchauffement climatique et des plastiques sur les huîtres plates. 

Changer le regard sur l'océan, c'est la mission principale d'Océanopolis. Soit par la science, ou tout simplement par l'émerveillement.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : M. Pirckher, B. Ghorchi

Tout
TF1 Info