Dans les Côtes-d'Armor, une dizaine de dauphins, échoués près d'une plage, ont pu être sauvés.
Et ce grâce à l'intervention des secours, mais aussi de plusieurs centaines de personnes.
Les cétacés ont ainsi pu regagner la mer.

Ce jeudi 20 juillet, sur la plage de Plévenon, près du Cap Fréhel (Côtes-d'Armor), des touristes sont impuissants face au spectacle qui s'offre à eux :  une dizaine de dauphins sont piégés par la marée basse. L'image est rare et interroge encore aujourd'hui. "Ils ne bougent plus, ils sont sur le sable, ils se retournent. Il y en a qui se mettent à crier, c'est impressionnant et prenant parce que vous voyez bien que ça ne va pas", raconte un retraité dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

On est quand même resté quatre heures dans l'eau
Antoine Desprairies, sauveteur saisonnier

Pour ces vacanciers, les premières minutes de ce ballet avaient pourtant l'air anodines. Vers 14h, ils aperçoivent ces dauphins plus près de la côte que d'habitude. "C'était vraiment incroyable. Moi, j'ai pensé qu'ils étaient sur un lieu où il y avait du poisson", reconnait une mère de famille. Antoine Desprairies, un sauveteur saisonnier, est l'un des premiers à arriver sur place. À mesure que la marée descend, il se rend compte du nombre impressionnant de dauphins. 

"Quand ils étaient tous échoués, c'est là qu'on a pu vraiment compter qu'ils étaient 13 ou 14", détaille-t-il. Aussitôt, il décide de prévenir les secours et tente de contenir des vacanciers, parfois trop proches des dauphins. Mais c'est finalement la marée haute qui va les sauver. "On est quand même restés quatre heures dans l'eau. Ça a pris pas mal de temps, mais on a pu enfin les voir partir. C'était assez plaisant", se réjouit-il. 

Pour les spécialistes, c'est la configuration des lieux qui a bloqué les dauphins. "Ils sont arrivés dans une espèce d'anse rocheuse et ils n'ont pas pu repartir parce qu'ils ont été piégés par des algues à marée basse", explique Thierry Bigot, correspondant Côtes-d'Armor du Réseau National Pellagis. 

Les associations rappellent que dans pareille situation, il est toujours préférable de ne pas toucher les dauphins et de prévenir les autorités.


V. F | Reportage Kevin Gaignoux, Killian Moreau et Manon Monnier

Tout
TF1 Info