Le baiser a sa journée rien qu'à lui, et elle tombe ce 6 juillet.
L'occasion d'en faire plus que d'habitude, et de se poser une question : comment s'y retrouver dans le rituel des bises, bien ancré en France ?
Un linguiste a passé au crible les variantes régionales, et c'est parfois un véritable casse-tête.

Savez-vous combien de bises on fait dans le Finistère ? En Savoie ? Et quelle joue tendre, d'abord la droite ou la gauche ? Se faire un bisou pour se dire bonjour, ça paraît simple, sauf quand on change de région. Mélanie en a fait les frais. Cette Savoyarde avait pour habitude de faire deux bises, mais à Brest, il est fréquent d’en faire une seule. "Je ne pensais pas que c’était d’un point de vue culturel. Je me suis dit : 'ils font une bise parce qu'ils gagnent du temps le matin'. C’est seulement après que j’ai compris que dans le Finistère, on ne faisait qu’une bise. C'est le seul endroit où j'ai été confrontée à ça", confie la jeune femme dans le reportage du 13H de TF1 ci-dessus. 

J’ai tout connu : quatre en famille et une quand on était au collège ou au lycée. Et, dans l’entreprise, avant le Covid, c’était deux.
Un habitant de Brest

Pour en avoir le cœur net, direction les rues de Brest (Finistère). Faire une seule bise est une tradition bien ancrée chez Marie-Noëlle. "Je crois que ça a toujours été comme ça, aussi loin que je m'en souvienne. Ça va vite", avoue-t-elle. Mais pour son collègue, avec le temps, faire la bise est devenu un vrai casse-tête. "J’ai tout connu : quatre en famille et une quand on était au collège ou au lycée. Et, dans l’entreprise, avant le Covid, c’était deux. Bref, il y en a un peu pour tout le monde", raconte-t-il.

Même si la crise sanitaire a freiné (pour un temps) les ardeurs de certains, en Loire-Atlantique, personne n'est avare en bisous. "Avec les amis que je rencontre et la famille, c'est quatre, en général", avance une retraitée. Alors, comment ne pas commettre d'impair ? Pour s'y retrouver dans cette jungle des traditions, un linguiste, Mathieu Avanzi, a décidé de répertorier sur une carte (ci-dessous) toutes les disparités régionales. 

L’occasion de réviser nos bises : ainsi, à part le Finistère où l'on ne fait qu’une seule bise, dans la grande majorité des départements français, la coutume veut que l’on fasse deux bises. Seuls une petite poignée de Méridionaux localisés à l’est du territoire, dans une région qui exclut Marseille et sa grande périphérie, font trois bises. Enfin, dans une partie de l'ouest de l’Hexagone, il est courant que l’on fasse quatre bises.

TF1

Quant aux hypothèses sur les origines de la bise, elles sont nombreuses, et souvent invérifiables. Pour Mathieu Avanzi, "la bise, c'est quelque chose qui est très mal documenté dans l'histoire des comportements humains"l. "S’agit-il de la ritualisation de comportements ancestraux, comme se renifler pour se reconnaître ou reproduire une expression affective liée à l’enfance ? Sur le plan historique, il semblerait que le rituel remonte à l’Antiquité. La question se complexifie quand on cherche à tenir compte du contexte (dire bonjour, dire au revoir..), du lien de parenté des personnes impliquées (la bise semble longtemps avoir été réservée à l’intimité familiale) ou de leur genre. Ainsi, la bise entre hommes a longtemps été stigmatisée", expliquait-il en 2019 dans Ouest-France.

En revanche, s'agissant de leur nombre, il y a bien quelques pistes : "la zone où on fait trois bises correspond grosso modo à l'ère protestante du 16ᵉ, 17ᵉ siècle – même si ça reste qu'une hypothèse – donc, c'est possible que ces trois bises rappellent la Trinité, soit le Père, le Fils et le Saint-Esprit", précise le scientifique auprès de TF1. Autre particularité régionale : dans le Nord-Ouest, on commence par la joue droite… à l’exception de la Seine-Maritime. Tandis que dans le Sud-Est, on y tend sa joue gauche en premier. Seule la Savoie fait sa rebelle avec sa joue droite. Toutefois, peu importe le sens, le principal, c’est de se dire bonjour avec amour. 


Virginie FAUROUX | Reportage TF1 Médéric Pirckher et Julien Denniel

Tout
TF1 Info