VIDÉO - Séisme dans l'Ouest : comment se faire indemniser ?

par La rédaction de TF1 | Reportage Erwan Braem, Nicolas Forestier
Publié le 21 juin 2023 à 13h00, mis à jour le 21 juin 2023 à 13h06

Source : JT 20h Semaine

La terre a tremblé vendredi 16 juin, en fin d’après-midi, secouant une bonne partie de l'Ouest de la France.
De nombreux habitants des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime doivent à présent faire reconnaître et estimer les dégâts.
Comment travaillent les experts ?

"Bien sûr que si, c'est réparable". Même après un séisme, il y a parfois de bonnes nouvelles. "Le fait d’avoir l’avis d’un expert, ça fait quand même du boom, parce que nous, on voyait la maison obligée d’être détruite et de tout recommencer", confie Serge Ghesquier, un sinistré de Cram-Chaban, village de Charente-Maritime durement touché par le séisme du 16 juin. Jean-Marie Arcier est un expert d’assuré, un professionnel indépendant, dont l’objectif est de monter un dossier pour le sinistré, et parfois, de le rassurer sur son avenir. 

"L'indemnisation ne couvrira jamais tout"

Si la maison est trop touchée, l’expert ne le cachera pas. Son travail consiste aussi à ne pas laisser la victime seule avec la montagne de démarches à venir. "Dans tout contrat d'assurance-habitation, vous avez la garantie catastrophe naturelle. Par contre, il va falloir travailler d'arrache-pied pour obtenir une indemnisation qui permette de financer tous les travaux réparatoires, sachant que l'indemnisation ne couvrira jamais tout", explique Jean-Marie Arcier.

Cinq jours après le tremblement de terre, ce sont 5000 habitations qui s'avèrent touchées, et les sinistrés doivent se montrer patients. Les experts vont avoir beaucoup de travail. 

Des inspecteurs sont également chargés d’examiner les bâtiments publics de la commune de la Laigne. Selon les dernières estimations, le séisme de vendredi en Charente-Maritime a fait entre 150 et 200 millions d’euros de dégâts.


La rédaction de TF1 | Reportage Erwan Braem, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info