En Haute-Corse, les plages du Lotu et de Saleccia ne sont pas accessibles par voie carrossable.
Pour s'y prélasser, il faut soit prendre le bateau, soit marcher plusieurs heures ou bien monter à bord d'un 4x4.
Les touristes peuvent également découvrir le désert des Agriates, où se trouvent ces plages mythiques.

Les mythiques plages du Lotu et de Saleccia, abritées par le désert des Agriates, en Haute-Corse, se méritent. Car pour accéder à ses belles étendues de sable sauvages, aucune route carrossable n'existe. Les visiteurs ont le choix entre trois solutions : à pied sur le sentier, en 4x4 sur une piste en terre ou par la mer, avec une navette maritime. Un départ par heure s'effectue sur les flots. 

La traversée dure 25 minutes, et celle-ci dépend en grande partie de la météo. Arnaud Lançon, capitaine de la navette maritime "Le Saleccia", explique qu'il est nécessaire de s'adapter "toutes les six heures, à peu près, au point météo" pour assurer une traversée sécurisée, la météo étant "très changeante" dans cette région. 

Des vaches sur la plage

À l'arrivée sur l'unique ponton de la presqu'île, les passagers découvrent des eaux cristallines. Sur la plage du Lotu, des hôtes un peu particuliers les accueillent. En effet, des vaches circulent librement sur le sable, pour le plus grand plaisir des vacanciers, qui se peuvent résister à l'envie de capturer des selfies bovins. Au micro de TF1, une touriste qualifie cette plage peu commune de "vrai paradis sur terre".

Plus haut dans les terres, l'ambiance est tout autre. À bord de son 4x4, Charles Salotti, conducteur et guide pour Saleccia Off Road, propose la traversée des 1500 hectares du désert des Agriates jusqu'aux plages. Il fait ainsi découvrir aux visiteurs le maquis et ses senteurs, comme la myrte. La liqueur produite à base de cette baie est très populaire en Corse, mais aussi en Sardaigne. 

Pour atteindre les dunes de la plage de Saleccia, longue d'1,2 km, certains décident de se lancer dans une randonnée de plusieurs heures sur le chemin du littoral. Un long parcours "récompensé par la beauté de la plage", glisse un randonneur. Au soleil couchant, les vacanciers ont déjà déserté les lieux. C'est à ce moment que Georges Sollier, dit Joe, apparaît. Chaque soir, le dernier habitant du désert des Agriates arrive sur la plage après un trajet en 4x4 un brin mouvementé, comme on peut le voir dans le reportage du JT de TF1 ci-dessus. 


N.K | Reportage TF1 Patrice Roubaud

Tout
TF1 Info