Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

Un salon de l'agriculture dans un contexte particulier

Publié le 25 février 2022 à 20h42
JT Perso

Source : JT 20h WE

Samedi, Emmanuel Macron devait passer toute la journée au Salon de l'agriculture pour inaugurer cette édition 2022. Il n'y restera finalement que deux petites heures. Le monde agricole est inquiet des conséquences économiques des sanctions.

C'est pour les agriculteurs l'une des répercussions économiques de l'intervention russe en Ukraine. En demande de céréales pour nourrir leurs animaux, les éleveurs français observent impuissants la subite hausse des cours liée au conflit entre les deux pays, tous deux producteurs de maïs et de blé.

Parmi les plus touchés par cette hausse des prix, les élevages de porcs, gros consommateurs des céréales, étaient déjà en crise depuis plusieurs mois. En raison de l'actualité internationale, le chef de l'Etat ne devrait pas sillonner les allées du salon demain comme c'est traditionnellement le cas. Une simple rencontre avec les syndicats serait prévue. Au cœur des revendications, une meilleure rémunération de leur travail notamment face aux grandes surfaces avec qui les négociations en cours sont tendues.

En dix ans, 100 000 exploitations agricoles ont disparu en France. Une problématique que les professionnels veulent mettre en lumière alors que les candidats à la présidentielle sont attendus au salon. Privés de salon en 2021 à cause du Covid, les agriculteurs misent beaucoup sur cette édition dite de retrouvailles pour mettre en valeur ses activités et peut-être recruter de nouveaux profils pour faire vivre leurs exploitations.

TF1 | Reportage C. Adriaens-Allemand, N. Clerc, S. Humblot


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info